Oui les vendeurs subissent le rejet…

Sans doute avez-vous déjà eu à subir le rejet à titre personnel ! A l’école, enfant, un copain a refusé de partager avec vous. Plus tard, adulte, vos CV ou vos entretiens d’embauche sont restés lettres mortes.

Imaginez alors la vie du vendeur !!!

Dans son livre “to sell is human”, Dan Pink, parle d’un “océan de rejet” qui vient frapper le “vendeur comme les brisants sur le rivage”.

Dans cet interview vidéo, il présente les apports de la science pour mieux gérer les rejets auxquels un vendeur est confronté au quotidien.

Les études montrent qu’il y a 3 grands axes d’actions pour mieux gérer ce stress, Dan les résume en 3 P :

Pervasive, Permanent and Personal

Il propose aux vendeurs de désarmer leur réponse émotionnelle au rejet en se posant la question de savoir si :

  1. c’est permanent : “est-ce que ce rejet est pour toujours ? Ou bien est-ce contextuel ?”
  2. c’est personnel : “suis-je la personne qui a été rejetée ou bien c’est mon produit ou ma société ?”
  3. c’est pervasif : “est-ce que ce rejet préfigure le rejet que je vais subir dans tous les rdv que je vais faire ?”

La science nous montre que le questionnement suffit déjà en lui même à changer la réponse hormonale et neurologique de notre corps.

Et c’est, en plus, facile à essayer et ça ne coûte rien !!!