#1 First week in Simplon.co

Vendredi 19 mai, ma première semaine de la “prairie” chez Simplon touche à sa fin. Une entrée en matière qui s’apparente à un saut de l’ange dans l’univers obscur et fascinant du code.

Tout commença par une rapide présentation des locaux, nos maisons de substitution pour les sept mois à venir, de notre aubergiste en chef, qui aura pour tâche de guider les rookies que nous sommes vers l’illumination tant recherchée, ainsi que du programme qui nous attend. Première impression, il semble titanesque, même motivé, difficile d’assimiler l’idée qu’on sera capable d’emmagasiner autant de savoir, en si peu de temps, mais qu’importe, c’est pour ça qu’on est là, c’est le “défi” que je me lance.
Une fois les formalités administratives réglées, les premiers réglages effectués, on commence d’entrée par découvrir un outil dont on ne mesure pas encore l’indispensabilité, à travers des lignes de commandes et le logiciel Git, le Terminal.
Via des exercices comme “Command Line Challenge”, et “Bandit”, on établit notre premier contact avec UNIX. Bien que je connaissais quelques commandes de part mon passage dans la piscine de 42, je ne sais pas comment ça marche, et ne mesure pas bien l’intérêt de cet outil. Je me dis que je dois trouver les solutions, quitte à ne rien comprendre à ce que je fais, histoire de ne pas être largué dès le début.
Au fur et à mesure des jours, je commence à être plus à l’aise avec le Terminal, comme tout le groupe, après avoir bu la tasse, on surnage un peu. Je maitrise quelques commandes de base, idem pour Git, et GitHub, autre outil important qu’on commence à utiliser régulièrement, notamment avec le Git-Project. Ça remplit un peu plus la jauge de motivation, d’arriver à faire des trucs dont j’ignorais l’existence il y a encore une semaine.

On décroche un peu du Terminal, pour se lancer dans ce qui nous occupera potentiellement pendant une bonne partie des prochaines années, le HTML, le CSS et le grand JavaScript.
Ayant quelques bases dans les deux premiers cités, je ne me sens pas trop perdu, mais je sens bien que l’on va avancer très rapidement. Le projet “Kung Fu Panda feat. 007” me permet d’écrire un peu de code, de raviver ces quelques bases et de commencer à prendre un rythme, une organisation de travail, indispensable pour aller plus loin dans la “matrice”.
Entre en scène le fameux J.S (oui je fais genre je suis un thug en l’appellant JS) par la grande porte avec le T.D.D. Un processus censé faire de nos cerveaux, des cadors du game dans la réflexion, ainsi que Node qu’on voit brièvement. Bref, fini la bouée de sauvetage, on s’attaque à un langage que je ne connais absolument pas, c’est un aller simple pour la PLS.
Je comprends, et suis réceptif à la logique du TDD, mais sens bien que je vais devoir passer la seconde chez moi pour comprendre l’architecture et la syntaxe de ce nouveau langage, histoire de récupérer une zone de confort un peu plus grande qu’un ascenseur de service. Mais ça fait pour le moment parti du jeu d’après le légendaire tavernier, et je l’accepte.
Pour finir, parce que je sens bien que vous avez envie de fermer l’onglet depuis un moment (si si), j’ai apprécié cette première semaine, déjà parce que le groupe est cool, on sent que l’entraide prédomine malgré nos différents horizons , et cela crée une ambiance agréable. Parce que je suis, et je pense que c’est pareil pour le reste de la promo, en phase avec Rodolphe (boum la révélation de l’identité #FBI), et sa pédagogie efficacement ficelée, enfin, que je suis rassuré sur le niveau technique et méthodique que l’on aura à l’issue de cette formation si tant est qu’on tienne le rythme, mais je ne me fais pas de soucis, ça va le faire.