Pourquoi j’ai arrêté de rêver ?

Un matin comme beaucoup d’autres, sujette à une maladie qui m’a toujours suivi : celle de traîner au lit paraît-il que cela s’appelle la clinomanie. J’aimais à m’imaginer des scénarios de ma vie , ce que je souhaiterais réellement de bout en bout sans omettre aucun détail cela fait se sentir bien , je le faisais de manière fréquente si bien que j’étais pressé de me retrouver dans mon lit pour imaginer encore et encore; c’est un lundi toujours comme les autres mais surtout très particulier que je l’ai fais.

C’est décidé j’arrête de l’imaginer , je veux le vivre.

Tout commence quand je commence à apprendre comment modifier son profil sur les réseaux pour se mettre en avant notamment son savoir-faire. Plus j’en apprenais , plus cela me fascinait et je voulais en savoir davantage encore et encore. C’est ainsi que je découvre le personal branding mon premier amour numérique puis le social media le fruit de notre union. Prendre la décision de réaliser tout ce qu’on peut créer dans nos têtes est le début du chemin vers le bonheur de faire ce qu’on aime. Cette aventure est cette belle rose pleine d’épines qui nous écorche mais dont le parfum enivrant est si doux que la douleur des ecorchure paraissent faibles en comparaison.

Il est bon de se laisser rêver, d’imaginer et laisser son esprit se balader à son aise cependant dès le moments ou vous passez plus de temps à le rêver qu’à le réaliser ce ne sera toujours qu’un rêve mais un rêve qui au fil des temps deviendra amer; pourquoi ?

Pour le simple fait que les rêves disparaissent une fois revenu à la réalité !

Les rêves deviennent des projets lorsqu’on les écrits et un plan dès qu’on y fixe une date. Alors vas -tu continuer de rêver ou faire de ces rêves une réalité bien plus belle?