5 conseils pour une veille efficace

En tant que professionnel, spécialiste du web ou en quête de l’être, vous cherchez constamment à vous informer des dernières tendances, vous êtes en quête perpétuelle de la dernière actualité à partager et vous faites le saute-mouton entre Facebook-Twitter-Insta-Linkedin pour être sûr de ne rien manquer.

Toujours en quête de perfection, vous dévorez chaque article qui commence par : “Les 10 meilleurs outils pour…” “les 15 façons d’améliorer vos compétences en…”, “le Top 20 des applis qu’il faut avoir pour…”

Vos outils de recherche sont bloqués sur “date de recherche à moins d’une heure”. Vous avez plus de Google Alerts que de noms de contact dans votre répertoire téléphonique. Vous êtes abonné à tellement de newsletters que votre boîte mail ne sait plus où les ranger (spam ? promotions ?boîte principale ? amis ?).Vous êtes à deux doigts de l’indigestion rien qu’en voyant vos notifications depuis votre portable.

Bref, votre veille, qu’elle soit sectorielle, concurrentielle, commerciale, médiatique ou tout à la fois, ne devrait vous prendre qu’une infime partie de votre journée et pourtant…vous êtes à un tel niveau d’hypraconnection que vous vous laissez emporter par le flux d’informations qui vient jusqu’à vous par tous ces canaux différents: mail, site interne à votre société, réseaux sociaux, etc…

Vous partagez, likez, scoopez à longueur de temps et au final…

Que faut-il retenir de tout ce flux ininterompu d’informations ? Comment optimisez votre veille pour qu’elle soit plus efficace et moins chronophage ? Quelle organisation devez vous opter pour optimiser votre temps ?

Voici 5 conseils pour une veille efficace :

1/ Limiter votre flux d’informations à l’essentiel

Inutile de s’abonner à toutes les newsletters qui vous passent sous le nez. Vous n’aurez pas le temps de les lire. Ne conservez que celles qui vous paraissent les plus pertinentes et surtout ne gardez que celles qui vous plaisent (le ton, le contenu doivent vous interpeller, sinon, passez votre chemin car vous ne les lirez pas).

Pas besoin de s’abonner à la newsletter de l’association des charcutiers du Bas Rhin parce qu’ils avaient diffusé UNE fois un article intéressant sur le développement de la saucisse de Strasbourg sur Twitter…Il y a peu de chance que leurs prochaines news ne vous apportent beaucoup d’informations utiles dans votre domaine (à moins que vous ne souhaitiez changer de métier et passer votre CAP charcuterie dans les mois à venir).

Gardez un œil sur vos concurrents, les influenceurs qui vous plaisent, les pros de votre secteurs et pour le reste, on fait régime !

2/ Évitez de faire du saute-mouton !

Vous tombez sur un article intéressant sur les dernières techniques de référencement ? Super ! Vous allez le liker et le partager auprès de votre communauté ? Encore mieux. Mais alors que vous vous apprêtiez à le faire, votre œil est attiré par un gros titre juste en bas de page :“venez découvrir les 10 bonnes raisons de cliquer sur ce lien” . Vous cliquez pour en savoir plus… Vous partagez maintenant l’info auprès de votre communauté sur LinkedIn pour que personne ne manque cette info hypra intéressante et vous voilà maintenant en train de lire le fil d’actu de tout le monde… “Oh mais c’est quoi cette vidéo ? je la connais pas celle là..” Allez hop ! on clique et on se retrouve dorénavant sur Youtube…

Bref, vous sautez d’un site à un autre sans même vous rendre compte que ça fait 1 heure que vous deviez partager votre article de départ.

STOP ! et tenez compte de notre conseil numéro 3:

3/Concentrez vous sur une tâche à la fois

Allez jusqu’au bout de vos actions et arrêtez de butiner sans savoir où vous allez au gré des jolies pages qui se présentent à vous.

Vous souhaitez partager un article ? Faites le TOUT DE SUITE.

Vous pourrez tout à loisir revenir sur les autres articles qui vous avaient tapé dans l’œil.

4/ Priorisez votre travail

Alerte Périscope !! Votre gourou du web est actuellement en ligne pour vous donner ses derniers bons conseils !! Le sujet du jour “Comment ne pas perdre son temps en discussions inutiles sur Périscope” . Vous vous précipitez sur vos écouteurs prêt à vous délecter de ses propos si pertinents.

Savez vous que l’option “review” existe sur Périscope ? Rien ne vous empêche de programmer à plus tard ce petit visionnage et de continuer ainsi tranquillement ce que vous étiez en train de faire.

L’urgence n’est pas de tout visionner, tout voir, tout écouter, tout lire ! Mais de savoir quoi faire et à quel moment.

5/Répartissez votre temps de lecture

Définissez votre temps de lecture à l’avance. Le matin, donnez vous une heure maximum de lecture et tenez votre timing !

Plutôt que d’ingurgiter des informations et autres actualités pendant des heures, fractionnez votre temps de lecture durant votre journée.

Il vaut mieux lire 5 minutes efficacement, que 1h30 dans le stress et la panique de zapper The Info of the Day !

Aussi, gardez vous 15–20 minutes après votre pause déjeuner et vous passez ensuite à autre chose.

Si vous êtes coincés dans les transports en commun, oubliez Candy Crush et mettez vous en mode lecture. Un bon moyen de passer le temps efficacement.

Vous avez maintenant les bases pour une veille efficace. Vous pouvez maintenant reprendre le cours normal de votre activité.

Like what you read? Give Anne-Laure Bond a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.