L’ART D’ÊTRE UN HOMME : LETTRE A MON FILS

Être un homme ça s’apprend, et vaut mieux être accompagné.

Texte par Mr Cédric Njiky, Manners Editor, MR AFROPOLITAN

Illustrations par Mrs Kaytleen Avenel

Il y a quelques mois j’ai perdu l’homme le plus important de ma vie, mon géniteur. Il n’y a absolument rien qui vous prépare à ce genre d’épreuve. Après le temps du deuil et du recueillement, vient la phase des questions. On s’en pose de toutes sortes, sur des thèmes tous plus étranges les uns que les autres. On se demande surtout comment on aurait pu empêcher qu’advienne un événement aussi triste. Après avoir retourné la question dans tous les sens, j’en suis venu à conclure qu’il y avait néanmoins un aspect positif. J’aurais au moins pu apprendre de cet homme de son vivant, de précieux enseignements.

LE MODÈLE : MONTRER L’EXEMPLE

Prendre des notes, suivre des exemples, écouter !

Il n’existe pas meilleur moyen d’apprentissage que d’observer un modèle, et de mettre en pratique les leçons retenues. C’est ainsi que les savoir-faire les plus traditionnels se transmettent, que les métiers d’art sont confiés aux générations futures. Je pense à des métiers d’excellence tels que letailleur-apiéceur , le bottier , l’orfèvre …etc La transmission s’effectue souvent de père en fils , du maître à l’apprenti , ou de senior à junior. Le père, figure centrale et tutélaire de la vie du fils, est la définition même du modèle, du maître. Il ‘y a personne qui soit mieux placé pour vous apprendre la vie, vous enseigner ces valeurs fondamentales qui construisent un homme. Profiter de ces enseignements de votre enfance jusqu’à l’âge adulte s’avère être une aide inestimable pour affronter la vie.

Mais qu’en est-il de ceux qui naissent sans figure paternelle à leurs côtés ? Sans modèle ? Quid de ceux sans maître pour leur distiller enseignements, savoir faire et bonnes pratiques qui leur permettront d’affronter la vie plus sereinement ? J’en suis venu à me demander , si par malheur je devais quitter ce monde, avec un fils en bas âge, comment apprendrait-il ? Comment lui transmettre ce que j’ai appris de la vie ? L’idée m’est venue de laisser un courrier, une lettre pleine de conseils et d’enseignements que ce dernier pourra lire une fois qu’il sera capable de comprendre. Je n’ai pas la prétention d’affirmer que ces conseils sont plus valables que d’autres , ce ne sont que des préceptes tirés de ma propre expérience, de ma propre vie. Ni plus , ni moins.

LA LETTRE : CONSEILS À MON FILS

Cher fils,

A présent que tu es capable de lire et de comprendre, je veux que tu lises ces mots avec attention. Je n’ai pas pu te transmettre ce que la vie m’a inculqué, ce que j’ai appris à travers les années. En revanche, j’ai tenu à te laisser quelques suggestions, préconisations, qui je l’espère, t’aideront à braver la vie et son flot de situations diverses et variées.

RECHERCHE DE L’EXCELLENCE

Pour commencer, je voudrais insister sur l’importance d’avoir des objectifs élevés dans la vie pour se forger un caractère. Certains pensent qu’il est dangereux, voire inapproprié d’avoir des objectifs élevés dans la vie. Il est courant lorsqu’on en arrive à vouloir se fixer des objectifs dans la vie, de tomber dans le piège de l’autodépréciation. C’est bien là le plus grand défaut de la nature humaine. Bien sûr qu’il faut connaître ses limites, je te l’accorde. Cependant, connaître ses points forts, ne pas se déprécier et les valoriser est autrement plus important. Vital même je dirais. Si tes objectifs sont médiocres, le résultat le sera aussi. La foi en toi et en tes objectifs te donnera la motivation, la méthode et l’enthousiasme pour atteindre ce à quoi tu aspires.

L’ATTITUDE AU DELÀ DES COMPÉTENCES

Faire preuve de galanterie et être serviable !

Ton attitude sera mille fois plus importante que ton intelligence quand il s’agira d’atteindre le but que tu te seras fixé. En effet, ce sera ton dévouement à ta cause qui te permettra d’atteindre tes objectifs. Quant aux autres, ils verront en toi ce que tu penses de toi-même. On ne mérite que ce qu’on pense mériter et nos actions sont guidées par ce que nous pensons. C’est aussi simple que cela.

Bien évidemment, ta motivation sera soumise à rude épreuve tout au long de ton parcours. En te fixant des objectifs élevés, le chemin que tu devras parcourir pour y arriver sera tout sauf un long fleuve tranquille. Tu passeras par des tempêtes et affronteras moults remous. Si c’est possible, je te suggérerais de faire de ta passion ton métier. Ce n’est pas chose aisée, et un exploit que peu de personnes arrivent à accomplir. Y parvenir te permettra de pratiquer ce que tu aimes sans voir les heures passer. C’est indéniablement un atout pour réussir. Sache cependant que cela ne veut pas dire que tu seras exempt de moments difficiles, voire douloureux, autrement ce ne serait pas une passion mais juste un plaisir.

GESTION DE SON TEMPS

Parlons à présent de l’importance de faire les choses à temps. Au cours de ma vie, j’ai vu bon nombre de personnes se plaindre de n’avoir pas assez d’heures dans une journée pour faire tout ce qu’elles avaient prévu de faire. Une journée comprendra toujours le même nombre d’heures pour tout le monde, peu importe notre métier, notre position dans la société. Que l’on soit aristocrate ou roturier, employé ou dirigeant, c’est l’usage et la gestion de ces heures, de ces instants qui fera la différence.

C’est en repoussant à demain , ce qui peut très bien se faire aujourd’hui qu’on se retrouve en train de courir derrière le temps pour finir dans l’urgence ce qui était initialement prévu , avec tout ce que cela implique comme conséquences : panique , stress , travail bâclé…etc. Que tu ais peu ou beaucoup à faire, chaque instant doit avoir son usage, que cela soit pour les affaires, les études, la vie sociale. Et à moins d’avoir des impératifs à régler, astreins toi à respecter ton programme. C’est ainsi que les personnes les plus occupées se permettent d’avoir des loisirs.

LE TRAVAIL MANUEL

Savoir utiliser ses mains c’est important !

En parlant de faire les choses, il y a un aspect particulier qui nécessitera ton attention. Une notion centrale à mes yeux , c’est l’importance du travail manuel. A mon époque déjà, le travail manuel a perdu de sa superbe face au travail intellectuel. La supériorité du travail cérébral sur le travail manuel est devenue une norme, plébiscitée par la société. Je pense pouvoir affirmer, sans trop me tromper qu’à ton époque, peu de personnes sauront se servir de leurs mains.

Aujourd’hui, les mains sont plus que jamais dévoués au clavier, au service d’une nébuleuse virtuelle. L’enseignement d’aptitudes concrètes permettrait un rééquilibrage. C’est pourquoi, je te recommande de développer tes facultés manuelles et ne pas t’en détacher. Un homme doit savoir se servir de ses mains, créer de ses mains des objets tangibles est une source de satisfaction non négligeable. Ces aptitudes te seront fort utiles à la maison, quand il s’agira de faire de légers travaux de plomberie, d’aménagement ou de bricolage. Et puis, la maîtresse de maison saura toujours te remercier pour avoir volé à son secours… en cas de succès bien entendu.

LE RESPECT D’AUTRUI ET DE TA PERSONNE

Pour ce qui est de tes fréquentations sociales, tant amicales, amoureuses que professionnelles, s’il n’y avait qu’une qualité à te recommander ce serait le respect des autres. En effet, le respect est la valeur cardinale de toute relation humaine. Sans elle , rien de durable ne peut être construit. C’est d’elle que découle toutes les autres valeurs indispensables dans les rapports sociaux: la sincérité, l’authenticité, l’intégrité …etc.

Tu respecteras les autres et tu respecteras….ta propre personne. Parce que tu n’obtiendras pas le respect des autres à ton égard si tu ne te respectes pas toi même. Évite la médisance, que ce soit dans un cadre professionnel ou non, médire n’est jamais approprié. Tu ne gagneras pas le respect des autres de cette façon. Peut-être auras-tu l’impression de faire partie d’une bande, d’un groupe si tes relations font de même. Mais n’y a-t-il pas d’activité plus intéressante et gratifiante ? Si tu n’es pas satisfait de quelqu’un, de ce qu’il fait, tu lui parleras en face, et pas derrière son dos. C’est ce genre de comportement qui attirera les ragots et la négativité. Non seulement cela nuira à l’autre personne, mais à toi aussi et surtout à ta réputation.

Si tu te retrouves dans une conversation où médisance et ragots vont bon train, mets toi en retrait et n’y participe pas. L’idéal est même de quitter les lieux, mais cela n’est pas toujours possible. Le respect des autres t’amènera à toujours respecter tes engagements, voire à faire mieux que promis. Les actions parlent bien plus que les mots. Soit un modèle par tes actes. Ne cours pas après le respect. Tu le gagneras en prêchant par l’exemple car la personne la plus respectée sera toujours celle qui inspirera les autres.

TA PRÉSENTATION

Pour finir, abordons le sujet de ton apparence. La manière avec laquelle tu te présenteras aux autres aura de l’importance, beaucoup d’importance. Une belle apparence passe indéniablement par une excellente tenue vestimentaire. Machiavel, disait à cet effet que: “ les hommes jugent plus avec leur yeux qu’avec leurs mains, parce que la vue est donnée à tous et le toucher à peu.”

Tout le monde verra comment tu seras habillé, mais peu pourront te toucher. Il est important d’envoyer une image positive de ta personne à ton environnement avant d’entamer toute discussion. Une bonne présentation est un signe de respect d’abord de soi, de sa personne , mais aussi des autres. Ce sera ainsi ta manière d’apprécier leur compagnie. Le plus important dans le choix de tes vêtements sera qu’ils soient strictement à ta taille, ce n’est qu’ainsi qu’ils mettront en valeur ta silhouette. Et n’oublie pas de sourire , c’est l’accessoire ultime d’une belle mise !

Ton père qui t’aimera toujours.

Cédric Njiky

MOT DE LA FIN

J’aurais pu allonger cette lettre , mais de lettre nous aurions fini en roman , tant la vie est pleine d’enseignements. Mais il est aussi bon que chaque homme découvre par lui même certaines choses , c’est ainsi qu’elles demeurent gravées dans le marbre. S’il y a dans cette lettre , un fil conducteur , une idée directrice , c’est celle de la transmission père-fils. Une idée , une tradition immémoriale qui a perdu de nos jours de sa substantifique moelle. Jacques Stuart Ier , Roi d’Angleterre , D’Ecosse et d’Irlande , disait « Il faut trois générations pour faire un gentleman. »……et il avait probablement raison. On apprend par imitation, en regardant les autres faire. Ne vous gardez donc pas d’être des modèles de probité , de respect , d’ambition pour les générations futures….

Car c’est à vous , à moi , à nous de transmettre à ceux qui prendront un jour nos places , ce qu’il y a de plus noble

« Les bonnes manières sont la base d’une masculinité gracieuse. »
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.