Dans ce nouvel épisode…

Des circuits,

Des fusions d’écuries…

«faites chauffer les guiboles»

Pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi le feuilleton de l’été,

Previously on Adidas Runners Paris…

Les poulains de l’écurie JAURÈS et les oiseaux de BELLEVILLE ont fusionné pour donner naissance à AR VILLETTE avec comme nouvel «emblème» le COYOTTE.

Pégase ou un hippogriffe aurait été vachement plus stylé non? 😉

Nos copains des ABBESSES ont eux aussi fusionné avec PIGALLE, je dirais même plus: ils ont été «absorbés» par le serpent.

L’équipe garde le nom de AR PIGALLE, mais s’affuble désormais d’un superbe GUÉPARD sur leur maillot.

#fan 😍

Tu m’en mets un de côté Erwan. 🙈🙊
Mais les vrais savent où trouver les véritables Guépards de la jungle parisienne. 😉

Ce sont donc désormais 9 équipes qui vont s’affronter dans les rues de la capitale, sous un format de compétition un peu différent: LES CIRCUITS.

Et comme vous pouvez le voir,

Nous nous sommes déjà élancés sur le 1er circuit de la saison le week-end dernier lors de la 40ème édition de la Grande Classique PARIS-VERSAILLES, une course de 16km dans un cadre assez sympa (entre pavés parisiens et forêt)… mais avec la tant redoutée CÔTE DES GARDES sur 2km.

2 objectifs:

  • Faire aussi bien que l’année précédente: moins d’1h,
  • Et faire parti du top 10 hommes AR Paris, pour donner des points à l’équipe.

Tout ça en reprise, donc un peu moins préparé que l’année dernière et beaucoup moins confiant dans mes performances, à seulement 2 semaines de la course. 🤞😩🤞

Une prépa expresse plus tard,

Et nous voilà déjà au matin du 24 septembre, au pied de la Tour Eiffel, arborant le blason de notre écurie, tambourinant des pieds…

«gentlemen, start your engine»
«Pan»

Les handisports s’élancent,

«rePan»

Vient le tour des Élites,

«pan pan pan»

Ce sont maintenant les Préférentiels du sas de gauche qui sont lâchés,

D’ici 2min, ce sera mon tour…

«Paaaaaaaan»

C’est parti.

L’euphorie, l’envie de s’extirper de la masse, les encouragements des supporters AR au 1er kilomètre, donnent littéralement des ailes… je sens que je vais trop vite, et la montre me le confirme.

Faut ralentir,

Le circuit est long et la côte des gardes ne fait pas de cadeau.

Je retrouve petit à petit l’allure que je m’étais fixé,

Je me prépare psychologiquement car on approche doucement de la côte.

Merci Eat-and-run pour le cliché. 😉
«Hey Samantha, courage, à tout à l’heure».
Pas surpris de la voir sur le podium à l’arrivée: elle fera 3ème féminine. 🏆

Ça y est,

Elle est là, devant moi… la fameuse côte des gardes.

Je suis toujours dans l’allure,

L’année dernière, j’avais manqué de jus au moment de relancer à la sortie de la côte, tâchons de faire mieux cette fois… et puis ça aide quand il y’a Garance pas très loin.

«Coucou Garance, ça va? Allez lâche rien on y est presque, courage».
«Oui t’inquiète… souple dans la montée, et puis je fais ma séance de fartlek».
L’insolence de la fille,
Vous n’avez qu’à lire son CR pour en juger.
🛑 Spoiler Alert 🚨
Garance montera sur la 2ème marche du podium, aux côtés de Samantha.

C’est donc en sa «compagnie» et celle de Xavier, que je vais faire le reste du chemin.

📷 Deville photography. 😉

Les doublant dans les côtes, parce que lorsque l’on croit que c’est fini, ben y’en a encore… et me faisant dépasser dans les descentes.

Bah ouai… ça se travaille aussi la descente, et en bonne habituée des trails, la demoiselle maîtrise bien mieux la chose.

Toutefois,

Quelques cris de supporters plus loin,

Et bons nombre de cliquetis d’appareils photos plus tard,

Voilà déjà que se dresse devant moi l’arche d’arrivée.

Team supporters

Je jette donc un œil à ma montre,

Oh mais l’heure n’est pas passée… et ne passera jamais. STOP… 59'44".

Youpiiiii… 1er objectif atteint.
Merci Fanny pour la jolie photo. 😍

Pour ce qui est du second,

Il faut maintenant attendre 14h afin de connaître le classement du top 10 AR.

«place à la récup… on va bruncher»

Quelques viennoiseries, 2 parts de tarte et un jus de fruit dans le bide plus tard, les résultats tombent: pas de point pour Bastille.

Malgré la remarquable prestation de notre champion Stéphane qui finit 4ème au classement général de la compétition,

On rentre bredouille.

Il aurait fallu décrocher un sub 59 pour espérer faire parti du top 10 AR… ce n’est que partie remise.

On se retrouvera donc sur le 2ème circuit de la saison, le 22 octobre prochain:

la Corrida du 15. 😉