Respectez les photographes africains!

Ce 08 avril 2016, il y a eu du feu sur twitter! Et quel feu! Celui de la revendication de la propriété intellectuelle d’une belle étoile de la photographie béninoise, un Irawo dirai-je!

Yanick Folly dans un parcours d’obstacles a réussi à capturer un instant mémorable entre Patrice Talon, président de la république du Bénin et son épouse, Claudine Talon.

Credits Photos: Yanick Folly

Cette photo fut rachetée par l’Agence France Presse à Yanick Folly. Ce dernier juste après l’avoir capturée l’a envoyée à AFP.

Un transfert wetransfer envoyé le 06 avril au contact AFP de Yanick

La photo fut utilisée par RFI pour illustrer un de ses articles ce 06–04–2016 à 21:14. Article ici.

Capture de l’article de RFI qui marque la propriété intellectuelle de Yanick Folly malgré l’achat par AFP.

Beaucoup de médias en ligne ont repris cette photo sans respecter la propriété intellectuelle de Yanick Folly.

A savoir:

1- Afrique News Info.NET ( ici)

2- Le Togolais.COM ( ici)

3- Mosaique Guinée.COM (ici )

4- AbidjanTV.NET ( ici)

5- La Page Facebook de Claudine Talon ( ici )

et enfin

6- La Nouvelle Tribune.INFO ( ici )

Le tweet qui a tout lancé.

La @LNTribune , interpellée par mes soins a jugé qu’elle n’avait pas à corriger cette terrible maladresse parce qu’elle aurait pris la photo depuis la page Facebook de Mme Claudine Talon et que :

Ce média béninois qui n’hésite pas à se réclamer grand média populaire, par les tweets de son Community Manager, a eu beaucoup de mal à comprendre le bien-fondé de nos revendications et surtout à faire profil bas devant ce désolant faux-pas. C’en est suivi des échanges de tweets acerbes et sans courtoisie allant même jusqu’au blocage de certains twittos, juste avides de voir l’injustice réparée.

Blocage de @bernardwannou
Blocade de @cyberardjm

Yanick Folly lui-même a eu l’obligeance de contacter ce média en question pour signaler sa paternité.

J’ai personnellement écrit inbox à ce média pour régler très rapidement le problème. J’ai été reçue avec tellement de grâce et de courtoisie que j’en étais toute émue.

J’ai également contacté la page Facebook de notre première dame, pour signaler, cette chose que je pourrai gracieusement appeler: de la malhonnêteté intellectuelle mais que j’appellerai un ‘’copier-coller’’ sélectif.

Ce malencontreux incident pose plusieurs questions tant morales que déontologiques.

  • Où en est le respect de la propriété intellectuelle lorsque des médias en ligne s’autorisent ce faux-pas professionnel?
  • Un community manager a-t-il le droit de traiter un compte officiel comme un compte privé se laissant aller à des propos discourtois et à des blocages compulsifs quand les abonnés sont dans le légitime droit de demander des explications?
  • N’appartient-il pas au journaliste de s’assurer de la paternité d’une image et même en cas de vide de préciser la source?
  • Les photographes eux-mêmes n’ont-ils pas le devoir de marquer toutes leurs photos de peur de provoquer ces incidents et de laisser libre cours à la mauvaise foi?
  • Quand respecterons-nous le travail des autres?

L’une des règles élémentaires du blogging et encore plus du journalisme est le respect de la propriété intellectuelle des images illustrant les articles.

Déontologie Erreur 404 Not Found!

La Photographie mérite t-elle protection?

“La photographie est une œuvre au sens du CPI (art. L. 112–2 2° du CPI). Afin de bénéficier de la protection, l’auteur devra apporter la preuve que son œuvre est originale. Aucune formalité spécifique (dépôt…) n’est requise pour qu’une œuvre soit protégée. L’œuvre bénéficie de la protection du droit d’auteur du seul fait de sa création (art. L. 111–1 du CPI).” Source: http://www.upp-auteurs.fr/

Rien ne saurait justifier cette omission encore moins l’excuse ridicule du virtuel. Tous les médias qui ont repris la photo de Yanick Folly, initialement postée sur RFI avec accréditation, ont délibérément fermé les yeux sur la mention ‘’Yanick Folly’’ apposé par l’AFP .

Une preuve par Gael Germain Godonou, dans La Nouvelle Tribune et l’honnêteté à lire ici

Malgré toutes ses preuves et à l’heure où s’écrivent ces mots, La Nouvelle Tribune n’a pas encore crédité l’oeuvre de Yanick Folly attendant que le CM de la page Facebook de Claudine Talon le fasse. Une logique assez intéressante pour tout amateur de sophisme.

Voilà résumé le #PhotoGate. Preuves à l’appui. @LNTribune osera faire preuve d’honnêteté pour rendre Yanick ce qui appartient à Folly?

Si comme moi, vous croyez que nos photographes méritent plus de considération, partagez cet article aux quatre coins du monde! Ils le méritent!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.