Le design est un sport de combat

A ceux qui pensent qu’on peut recevoir des logos par sms, qu’on peut se suffir de pictogrammes ou construire un univers avec quelques visuels piochés dans une banque d’image, j’aimerais dire quelques mots…

La démystification de l’acte d’entreprendre et la floraison de startups sont une excellente nouvelle pour l’énergie de nos cités et de notre pays. Les projets fusent de tous côtés et ce nouvel environnement qui laisse place à l’initiative et à la prise de risque est plutôt très enthousiasmant.

Cela fait peu de temps que je côtoie l’univers des startups, néanmoins, j’ai déjà observé un phénomène qui a attiré mon attention : peu semblent avoir l’audace réelle que mérite la naissance d’un projet. D’un point de vue design, une sorte d’uniformisation esthétique semble gagner du terrain. Les identités sont agréables, colorées, proportionnées… mais apparaissent lisses, “propres”, sans altérité. Le design est partout… mais où est-il VRAIMENT ? Quelles représentations retient-on vraiment ? Quels territoires de marque nous font vibrer vraiment ? Les startups profitent d’un engouement collectif tout en se noyant dans un paysage visuel saturé. Une question se pose : pourquoi ne pas transmettre la conviction forte que l’on a dans son idée jusque dans le design ?

Le design est une prise de position. Quoi dire et comment, avec conviction et audace. Cela suppose ne pas chercher à être consensuel ou vouloir plaire au plus grand nombre, mais plutôt défendre un parti-pris jusqu’à peut-être perdre certains publics non séduits. Le choix du design est à assumer et à défendre au même titre que la raison d’être de votre projet.

Le design donne corps à votre idée, négligez-le et vous risquez une adhésion à la hauteur de l’intérêt que vous y aurez porté, chouchoutez-le et vous donnerez les chances à votre idée de résonner auprès de votre communauté. La pérennité d’un projet ne survit pas à la tiédeur d’un design.

“There are three responses to a piece of design — yes, no, and WOW! Wow is the one to aim for.” Milton Glaser

Cette consistance fondamentale à tout projet de design est à trouver dans le fond… Là, où il n’y pas de fond, il n’y a que de la forme, et la forme seule n’est qu’esthétique (dans le meilleur des cas), volatile, éphémère. On ne peut donc pas prétendre avoir travaillé le design de son projet sans s’être arraché de ses lieux communs et avoir fouillé dans ses tripes…

Le design est un sport de combat. Et si vous n’êtes pas prêts à serrer les poings pour défendre votre conviction, alors vous ferez juste un “joli” logo, une présentation “sympa”, une interface “chouette”, un service “intéressant”… qu’on aura probablement oublié dans quelques mois. Soyez vigilants, à vouloir trop chercher à être “intemporel, simple et universel”, la médiocrité vous attend parfois au second round.

Ne cherchez pas la séduction, cherchez la vision. Ne cherchez pas l’esthétique, cherchez le sens. Ne cherchez pas la différenciation, cherchez la personnalité. Cherchez ce qui caractérise votre projet et fait son unicité. Embrassez le design avec niac ! Avec la même niac que vous mettez dans votre projet, ne soyez pas moyen au risque d’être insipide. Ayez l’ambition de laisser votre trace, transformer le paysage et bousculer l’existant.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.