Management et CEO : l’apprentissage à la dure
Jean-Charles Kurdali
953

Ça fait du bien de lire ce genre d’article, qui, pour moi qui a longtemps été employée, décrit “l’autre côté de la barrière”. J’ai eu à faire, il y a longtemps, à des “boss debutants” , au sein d’une start up également, qui ne se sont remis en question que trop tard. Malheureusement ils ont fait beaucoup de mal à leurs employés, de fait la boîte n’était pas au top pendant des années, puis quand ils ont vu les dégâts — irréparables - ils ont vendu. Je vous soutiens à 100% dans votre démarche — encadrer des gens n’est pas chose facile… je vous souhaite réussite dans votre entreprise et bon courage !

( Sinon , la contrôle freak qui est en moi voit quelques fautes dans vote article, je trouve juste ça un peu dommage ;) )

Like what you read? Give Myrtille Tournefeuille a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.