Le chemin de la réussite

L’impossible chemin de la réussite

Vous en avez marre de vos collègues ? De votre patron ?

Vous voulez gagner plus d’argent ? Créer votre entreprise ?

Oui ?

Oui, mais voilà, vous vous dites qu’être indépendant aujourd’hui ça coûte cher!

Que l’État vous prend ce que vous gagnez, alors à quoi bon penser à créer une entreprise quand on sait que plus de la moitié, vois les deux tiers de vos revenus vont aller remplir les poches du gouvernement.

Peut-être que l’idée vous ronge depuis longtemps, mais faire le pas est douloureux rien qu’à l’idée que vous allez devoir tout gérer seul.

Alors vous pensez à vous associer.

Oui, mais avec qui et pour vendre quoi ?

Finalement…

Vous vous résigner et vous restez à l’endroit même qui vous met chaque matin le moral dans les talons.

J’ai connu ça.

Je me suis alors lancée dans la gestion de chambres d’hôtes pour gagner ma vie.

Pourtant, croyez-moi ou non, j’avais toujours un (des) patron sur le dos!

Ah bon? Comment ça?

Ben oui, LES CLIENTS pardi!

Je m’enfonçait dans une énorme spirale : celle de satisfaire toujours plus mes clients!

Lorsque l’on travaille pour un patron on finit par le connaître, on finit aussi par connaître ses collègues, mais les clients… on ne les connait jamais assez.

Pourquoi je vous dis ça ?

Parce que plus vous donnez, plus ils en veulent!

  • Si la chambre d’un client avait le malheur d’héberger une araignée…
  • Si la chambre avait le malheur d’avoir ou non un tapis au sol…
  • Si le petit-déjeuner était un buffet…
  • Si le petit-déjeuner était servi à table…
  • S’il n’y avec pas de jus de fruit, ou de thé, ou du lait, …

Vous voulez que je vous dise?

La liste est longue et n’en fini jamais, car chaque client est unique et a des attentes personnelles que vous ne pouvez pas connaître tant qu’il n’a pas franchi le seuil de votre commerce.

Lorsque l’on se lance dans la création d’une entreprise c’est souvent un critère que l’on oublie de prendre en compte.

Trop nombreuses sont les personnes qui voient en leur patron celui qui se la coule douce, mais une fois patron, on s’aperçoit vite que le revers de la médaille n’est pas aussi douillet que ça.

Être son propre patron demande de la discipline, de la patience, des compétences dans de nombreux domaines et bien d’autres choses encore.

  • Que vous soyez tenté par l’immobilier vous aurez des locataires à satisfaire.
  • Que vous soyez tenté par la création d’un site internet pour vendre en ligne, vous aurez des clients à satisfaire.
  • Que vous soyez tenté par la restauration, la chocolaterie, le pain, l’artisanat, … Vous aurez toujours des clients à satisfaire.

Si vous décidez de créer votre entreprise, il va vous être nécessaire de faire le tour de ce qu’il est nécessaire de connaître et d’avoir pour démarrer un business.

  • Votre savoir-faire
  • Les formations que vous devriez suivre
  • Les frais de démarrage et d’ouverture
  • Les compétences requises et/ou obligatoires (accès à la profession par exemple)
  • Etc.

Je ne suis pas ici pour vous décourager, bien au contraire.

Devenir indépendant en créant sa propre entreprise est la meilleure chose qui puisse vous arriver dans votre vie professionnelle!

Avoir sa propre entreprise est valorisant, vous offre une liberté que vous n’aurez jamais en travaillant pour un patron, vous ferez des expériences que vous n’imaginez même pas et qui pourtant vous grandiront.

Devenir indépendant c’est vivre une autre vie, mais oh combien merveilleuse aussi!

Si vous souhaitez voler de vos propres ailes, il y aura un sérieux avantage : “Vous serez chez vous et c’est donc vous qui prendrez les décisions.”

Dans certains cas, vous pourrez même organiser vos propres horaires, donc si vous préférez travailler la nuit parce que son silence vous rend plus productif, vous serez ravi.

Mais ne vous leurrez pas.

Tout cela a cependant un coût !

Celui de prendre en main votre première décision : “Vais-je créer ma propre entreprise?”

Si oui. Pourquoi?

Serez-vous prêt à faire des sacrifices, à vous remettre en question, à apprendre de nouvelles choses?

Si non.

Abandonnez cette idée. Créer une entreprise n’est pas un jeu (quoi que) mais un véritable engagement. C’est votre vie entière qui va changer et si vous vous donnez les moyens d’y arriver, vous y arriverez.

Que vous réussissiez ou non, ce n’est pas important, car perdre un combat ne vous fera pas perdre la guerre. Au contraire, cela vous enseignera les erreurs à éviter.

Après avoir fermé ma maison d’hôtes suite à un déménagement (obligatoire), j’ai voulu en ouvrir une autre dans ma nouvelle habitation.

Et vous savez quoi?

J’ai foiré.

Oui, la première à très bien fonctionné, mais la seconde s’est planté.

Je ne bénéficiais plus des avantages du tourisme énorme que j’avais là où j’exploitais la première fois. Peu de tourisme et pas assez de revenus.

Lorsque l’on crée une entreprise ici, ce n’est pas pour autant qu’elle fonctionnera ailleurs.

Vous comprenez où je veux en venir?

Avant de commencer il est impératif de commencer par s’informer, se former et si c’est possible de tester.

J’ai testé la réussite en ligne et pourtant là aussi je me suis cassée la figure.

J’avais en quelque sorte, perdu confiance en moi parce que je n’arrivais pas à vendre.

Vendre m’horripilait.

Et pourtant, je ne peux vivre sans argent. Et vous?

Nous sommes tous les clients de quelqu’un. Alors pourquoi avoir honte de vendre?

Jouez dans la cour des grands

Businessman circling an entrepreneur bubble over big city background

Avoir des rêves n’est pas interdit.

Réaliser ses rêves n’est pas interdit non plus.

Et jouer avec le feu ?

Si je vous parle du bloging c’est parce que j’ai rencontré (et en rencontre encore) bon nombre de blogueurs tentés par l’aventure, mais qui rechignent sur tout.

Que ce soit pour un commerce physique ou pour un business en ligne, il faut vous donner les moyens si vous souhaitez réussir!

Tant de blogueurs qui ont abandonné (comme moi en 2013) et si peu qui ont résister.

Mais il ne suffit pas de se donner les moyens pour réussir dans la création d’une entreprise, encore faut-il avoir les bons outils et surtout les bons conseils.

Que vous sortiez de l’école ou que vous soyez un exemple d’employé, il vous manquera certainement de nombreuses clés pour réussir.

Ces clés sont éparpillées sur l’internet et c’est bien dommage.

Vous risquez de perdre un temps bête pour réunir toutes les informations.

Car il n’y a pas que la création de l’entreprise à mettre sur le tapis, vous aurez à faire face au lois, à la comptabilité, etc.

Créer une entreprise c’est être bon (excellent) dans tout?

Oui et non.

Oui, car pour superviser votre entreprise vous devriez maîtriser un maximum de choses, même si vous déléguer. Sans quoi, vous aurez beaucoup de mal à contrôler le travail effectué en sous-traitance ou par vos employés.

Non, car vous pouvez toujours tout faire contrôler par un expert.

Quoi qu’il en soit, créer une entreprise ne se fait pas en un seul coup de baguette magique.

Il vous faudra entrer dans la cour des grands. De ceux qui savent, qui maîtrise la création d’entreprise. Il vous faudra presque les croire sur parole s’ils vous disent que votre projet ne tiendra pas la route.

Les “Steve Job” ou “Henry Ford” ne courent pas les rues.

Comment résoudre votre problème de création d’entreprise?

Si c’est uniquement pour gagner plus d’argent, votre motivation risque de s’effilocher au fil du temps. Surtout les trois premières années, lorsque vous verrez que votre chiffre d’affaire a du mal à décoller.

Si votre motivation est plus profonde, vous risqueriez alors de vous “obstiner”. Ce qui n’arrangera pas positivement votre réussite. Vous risqueriez de vous ruiner à force d’obstination.

C’est pour ça que la majeure partie de ceux qui réussissent, réussissent : “Parce qu’ils se sont donné tous les moyens pour réussir, ne s’obstinent pas et recommencent si ça foire.”

Créer une entreprise c’est hyper facile.

acb31483454e0b54.jpeg

Si vous avez de l’argent devant vous, vous achetez un stock quelconque et vous ouvrez un magasin. Point.

Créer une entreprise pérenne c’est hyper moins facile!

Que vous ayez ou non de l’argent, vous prenez alors les choses en main.

  • Vous allez voir des fournisseurs, un (ou plusieurs) avocat, un (ou plusieurs) comptable, vous rencontrez votre banquier (ou d’autres).
  • Vous allez visiter des commerces, discuter du loyer et des conditions.
  • Vous faites une étude de marché.
  • Vous créez un site internet pour vous faire connaître.

Vous l’aurez compris, vous aurez une liste énorme de tâches à faire AVANT l’inauguration.

Si vous vous lancez dans une entreprise sur internet, là aussi vous aurez une liste de choses à faire. Ne pensez pas qu’il vous suffira de publier quelques articles sur un blog ou de créer un site de e-commerce pour vous garantir la réussite.

Dans l’immobilier, c’est encore et toujours la même chose. Une liste de choses à faire.

Quel que soit votre projet d’affaire, il faut “entrer dans la cour des grands”!

Que votre rêve devienne réalité

Vous en êtes encore à me lire?

Ok.

Vous attendez la solution?

Ok… Ok!

La solution la voici : “Mettez toutes les chances de votre côté.”

Comment?

En vous formant en premier lieu.

Se former est la meilleure chose à faire si vous souhaitez débuter dans l’entreprenariat.

  • Il y a sur le net bon nombre de formations, mais ne vous laissez pas “avoir” par les “vendeurs de beaux rêves”!
  • Il y a également des cours de promotions sociales qui vous formeront dans un domaine précis si vous avez besoin d’un accès à la profession par exemple.
  • Il y a enfin des accompagnements pour la création d’entreprise qu’organisent certains établissements spécialisés dans ce domaine.

Je ne serais pas complète si je ne vous parlais pas un peu des formations que j’ai moi-même suivie sur le net et qui ont (ou non) reçu ma propre “validation”.

Vous pouvez lire un article que j’ai publié sur le sujet en cliquant ici.

Nous vivons dans un monde où tout va vite et dans lequel nous voulons tout avoir tout de suite, mais pour réussir dans la création d’une entreprise, revenez en arrière et faites comme vos parents et grands-parents : “Prenez un peu de temps pour vous former”.

Ce que je vous propose ici, c’est de tester la formation de Nicolas, vous pouvez voir sa description en cliquant ici.

Je publie cet article sur son blog parce que j’ai eu l’occasion de suivre sa formation sur la création d’entreprise et je dois bien vous l’avouer, c’est une des meilleurs que j’ai suivie jusqu’à présent.

Il aborde les deux entreprenariats : en ligne ou physique.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur l’image ou sur ce texte.

Et ça c’est plutôt rare. Sa formation permet d’appliquer ce qu’il enseigne tant dans la création d’un magasin de chaussure, d’un restaurant, d’un produit artisanal, … que pour l’entreprise 100% en ligne.

Tout ce qu’il explique permet à qui l’écoute, non seulement de se visualiser, mais aussi d’exploser ses idées personnelles pour atteindre la réussite entrepreneuriale.

Et ce n’est pas parce que je publie sur son blog que j’en fais l’éloge, j’aurais très bien pu taire sa formation. Ma réputation est en jeu.

Si je vous conseille mal, comment me feriez-vous confiance en retour? D’autant plus que moi aussi je vends des formations et de l’accompagnement. Mon domaine est, par contre, axé sur les finances personnelles.

Ce serait d’emblée me discréditer et vous le comprendrez, un entrepreneur qui réussit n’est pas un entrepreneur qui dit ou fait n’importe quoi.

Cela dit, si vous voulez quittez votre job actuel et vivre une vie plus indépendante, plus valorisante, plus rémunératrice, il est un fait évident que si vous créez votre propre entreprise vous serez comblé.

quitter mon job

À force de remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui cela ne vous conduira nulle part.

À force de rêver une autre vie en fonçant tête baissée, ne vous conduira pas loin non plus.

Par contre, si vous vous accordez du temps, en investissant un peu sur vous-même, vous vous ouvrez des portes.

Une fois ces portes ouvertes, votre confiance en vous augmentera, vous y verrez beaucoup plus clair et vous serez prêt pour prendre vos “premières décisions d’entrepreneur”.

Alors, où en êtes-vous dans votre projet d’entrepreneuriat?

Like what you read? Give Nicolas Popovitch a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.