ExtraPol : la réalité augmentée, nouveau flux média

ExtraPol nous a permit de transformer les affiches des candidats à la présidentielle en média

La campagne pour l’élection présidentielle est terminée et, avec elle, s’achève notre expérience ExtraPol. Pendant un mois, Wedodata a transformé les affiches des candidats en un média quotidien grâce à la réalité augmentée. Pendant cette opération inédite en France, nous avons beaucoup appris sur les potentialités de la réalité augmentée pour les médias. Bilan en trois points sur la solution technologique que nous avons créée et qui peut désormais se déployer sur tous vos projets.

1/ Renouveler les modes d’information en mobilité

Informer en mobilité était notre principal axe de réflexion lorsque que s’est présentée une occasion unique : lors de la présidentielle, tout le territoire français — sans exception — est envahi par les mêmes visuels dans la rue. Pour faire vivre les affiches des candidats, la solution qui s’est imposée à nous fut la réalité augmentée.

Durant toute la campagne, les utilisateurs d’ExtraPol ont pu découvrir, chaque jour des informations originales sur les candidats, en vidéos, graphiques, data… en scannant les affiches officielles à l’aide de leur téléphone.

Arrivée à maturité, cette technologie est utilisée par le marketing, la communication, le monde culturel et le secteur touristique depuis des années. Mais elle est encore peu — voire pas du tout — expérimentée par les médias. Après analyse des phénomènes Pokemon Go ou Snapchat, il nous est apparu que le potentiel d’usage existait enfin dans le grand public. Avec plus de 3000 téléchargements en un mois seulement de campagne électorale, le succès d’ExtraPol (1), né sous la forme d’une application iOS et Android, confirme cette intuition.

Extrait de la vidéo de démonstration d’ExtraPol

Et, plus que le nombre de téléchargements, c’est celui des scans par utilisateur qui est révélateur. Avec plus de 25 000 affiches scannées, ce chiffre approche le ratio de 10 par personne. Ce qui montre bien l’aisance du public avec la réalité augmentée quand on lui offre une expérience à la fois ludique, fluide et informative.

2/ Réinventer la narration graphique et data pour la réalité augmentée

Dans un contexte de mobilité, la fabrication et l’envoi de ces contenus vidéos, dataviz ou images était un vrai enjeu : on a rarement accès à un Wi-Fi lorsque l’on est dans la rue, devant les affiches.

Pour les graphistes de Wedodata, c’est un nouvel espace d’expression qui se présentait à eux. Ni web application, ni motion design, ni Gif, les contenus en réalité augmentée sont en fait à la croisée de tout cela. Il a fallu des semaines de recherches et des tests en tout genre pour arriver à produire des contenus en série pour les 11 candidats fluide, narratif, utilisant cet effet de “surgissement” depuis l’affiche. Et tout ceci avec la contrainte d’un poids de fichier minimum pour que l’utilisateur ne souffre pas d’un temps de téléchargement trop long.

Résultat : les vidéos superposées sur les affiches en réalité augmentée pèsent en moyenne 80 Ko, près de 40 fois moins lourd qu’une photo prise par un iPhone récent. Le téléchargement pour mettre à jour les contenus de tous les candidats n’a pas excédé 2 Mo pour l’utilisateur. Et donc pas plus de quelques secondes de téléchargement en 3G. Même nos productions plus ambitieuses, avec des vidéos plus longues ont été maîtrisées. La production la plus lourde est une dataviz vidéo sur les interviews des candidats par Jean-Jacques Bourdin sur RMC anglée sur le nombre de fois où le présentateur interrompt son interlocuteur : elle dure 1 minute, mais pèse moins de 500 Ko.

Tous les Extras de la campagne présidentielle peuvent être revus sur le site d’ExtraPol

Grâce à ces efforts, l’expérience ExtraPol a été fluide et légère du point de vue de l’utilisateur, ce que montre le taux d’utilisation quotidienne de l’application de près de 40%.

3/ Mettre à jour des contenus en réalité augmentée de manière autonome et rapide

Pour transformer les affiches des candidats en médias, il nous fallait la capacité de produire et déployer en réalité augmentée des nouveaux contenus à un rythme quotidien, les fameux Extras. Nous en avons produit plus de 200 tout au long de cette campagne. De manière à pouvoir suivre les rebonds de l’actualité, nous avons créé un gestionnaire de contenu (CMS) comme pour une rédaction de média “traditionnel”. Ce système nous a permis de déployer aisément, avec une extrême réactivité et au quotidien, les informations sur les candidats en réalité augmentée sans intervenir sur les appareils de nos utilisateurs.

Principe de fonctionnement de la solution de gestion de réalité augmentée ExtraData

Cet ensemble d’outils — une application de réalité augmentée, un CMS pour gérer le contenu, un processus de production graphique et vidéo optimisé -, nous l’avons pérennisé sous la forme d’une plateforme utilisable au-delà de de notre expérience présidentielle : ExtraData. Wedodata a donc créé un dispositif de réalité augmentée souple, efficace et modulable à disposition pour tout projet média ou d’information. C’est une première.

Des logos, des couvertures de magazine, des pièces de monnaie… Autant d’images ou d’objets normés qui font notre quotidien et qui peuvent devenir le terrain de jeu d’une prochaine expérience basée sur la solution ExtraData.

  1. Conçu par Wedodata, agence indépendante de datavisualisation, ExtraPol a été soutenu éditorialement par l’INA et Slate.fr