Ce qu’on ne veut plus voir sur les sites web

Le mois dernier, InternetActu publiait « Pour un retrodesign de l’attention », un article en forme de manifeste en faveur de sites web moins incitatifs.

Pour prolonger la réflexion, et avec l’aide de quelques amis — s.o. @davidprati @sayYeahlo @ccimarro @AlanPerfettini @chrishrmnn — nous avons établi une liste de fonctionnalités parasites que l’on voit trop souvent sur les sites web, et qui viennent inlassablement distraire les utilisateurs.

Celle-ci n’est bien sûr pas exhaustive, n’hésitez pas l’enrichir. Nous l’avons classée du pire (plus dérangeant) au moins pire (un peu dérangeant quand même). C’est un classement hautement subjectif, et sans doute contestable.

  1. L’autoplay vidéo / audio
  2. Les pubs pleine page, spécialement celles qui ne veulent pas se fermer parce que buguées, mais de manière générale toutes celles qui s’imposent à l’utilisateur
  3. Les pop-in et autres écrans interstitiels — pour s’abonner aux newsletters, etc. De même lorsque notre souris se dirige vers un autre onglet et qu’un écran s’affiche “ne partez pas”
  4. Les notifications de nouveaux articles / contenus et les pastilles de couleur — qui donnent quand même super envie de cliquer juste pour les faire disparaître
  5. Les multicolonnes — laissez-nous lire tranquillement sans nous parler d’autre chose juste à côté :/
    On pourrait du coup mettre dans cette catégorie la plupart des recommandations en rebond, souvent situées sur le côté.
  6. Les notifications push — certaines sont justifiées, mais très peu
  7. Le langage de l’alerte, le gras, le rouge, les majuscules, et tous ces effets de style qui disent “regardez-moi vite je suis plus important que ce que vous êtes en train de faire” ce qui est évidemment faux la plupart du temps
  8. Les articles avec pagination, pour créer de la page vue.
  9. Les illustrations qui sont juste là parce que quelqu’un a dit qu’il fallait une illustration. Or, not every article needs a picture. Et il y a pire : les carrousels automatiques d’images qui n’ont pas d’intérêt.
  10. Les effets “smooth scroll” — on lit un texte, on scroll down et boum le scroll s’emballe et nous emmène beaucoup trop bas dans la page.
  11. Sur les sites mobile, les renvois vers l’application. On ne veut pas télécharger l’appli, merci.
  12. Les rechargements automatiques de pages après quelques minutes, sans doute pour reload les pubs. Et qui nous remettent souvent en haut de page.
  13. Les petites fenêtres “may I help you” / “votre avis compte”

On serait tentés d’ajouter une fonctionnalité qui n’existe que dans nos têtes : notre conscience qui nous dit d’aller vérifier nos mails, nos flux, pour voir si rien d’hyper important ne s’est tramé dans notre dos.

Pour finir, et en guise d’ouverture, voici un petit lien vers un site (bien rétro, on en conviendra), et qui réalise l’exploit de se passer de toutes les fonctionnalités mentionnées plus haut. Comme quoi c’est possible, et ça fait vraiment du bien.

Page d’accueil de tttthis.com