Pourquoi les “pingres du contenu” ne vendent pas (ou peu)

Depuis que je suis en Égypte, plusieurs spécificités culturelles m’ont interpelé.

Par exemple, lorsque qu'un Égyptien vous salue alors qu'il mange, tu peux être sûr qu'il va t'inviter à sa table.

Le mot d'ordre: "Tafaddal!" qui veut dire grosso modo "Joins-toi à moi" dans ce contexte.

Pourquoi je te dis ça?

Parce que c'est à la fois une leçon de vie et une leçon professionnelle.

Pour moi et pour toi, entrepreneur salafi.

T'es plutôt du genre pingre question partage de contenu HQ (de haute qualité) gratuitement?

Tu te dis pourquoi donner ce que je pourrais vendre?

Et tu as tout faux.

Zéro pointé.

Tu dois offrir du contenu au contraire.

C'est dans ton intérêt.

Pour montrer ton expertise.

Pour faire de tes visiteurs, des prospects bi idhnillah.

Pour être clairement identifié comme une autorité sur ton marché incha Allah

Que ce soit par des ebooks, des tutos, des questions-réponses en live audio ou encore simplement des infos conso.

Comme les Égyptiens avec leurs voisins, tu dois être généreux avec ton audience?

Tu as tout à gagner à faire ça.

Tu veux que tes prospects t’identifient comme quelqu’un sur qui on peut compter?

Qu'ils pensent à toi lorsqu'ils voudront acheter un produit ou encore se former?

Tu sais ce qu'il te reste à faire.

À toi de jouer,

À très vite incha Allah.

Qu'Allah t'accorde le Tawfik 🏆


Nourdine MOHAMED-BOINA

Muslimarketeur

« Aucun de vous ne croira parfaitement, jusqu’à ce qu’il aime pour son frère, ce qu’il aime pour lui-même. »

Rapporté par Al-Bukhâri et Muslim


Ne rate rien de la Muslimarketeur Story, suis-moi sur les réseaux sociaux.

TwitterLinkedIn

Like what you read? Give Nourdine Ibn Mohamed a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.