Insider Post #1 /// Rencontre

Les insider posts n’ont pas de vocation journalistique sérieuse. Ils ne traitent pas notre problématique mais l’aventure humaine derrière la réalisation du projet. Ce qu’on fait, comment on se sent, nos actions, nos doutes, nos décisions. Notre journal intime. Pour des articles de fond, regardez nos Theme Articles.

Bien atterris à Athènes. On sort de 40 minutes de métro à Monastiráki, une des places de la vieille ville. Superbe endroit qui donne sur l’Acropole..

Athens — Contrasts

Première caractéristique de la ville qui nous marque : ses contrastes. Antique et moderne, pauvre et riche. Une cité des extrêmes. C’est visuel et omniprésent. Avec Alex, on se dirige vers notre endroit de la semaine, l’appart vide d’un ami d’Ingeborg Beugel, la grande journaliste, notre premier soutien.

J’active ma 3G pour trouver notre chemin et reçois de sa part le message suivant : Call me ASAP!!! Merde. Je l’appelle, elle m’explique que son ami ne retrouve plus ses clés et qu’on doit donc dormir chez elle. Problème : elle est en vacances sur l’île d’Hydra avec ses propres clés. Elle a donc envoyé un ami en taxi boat pour nous les donner… Loger dans une guest house nous allait aussi mais impossible de le lui faire entendre. Sweet! 1000 mercis.

Inge, how nice are you?

On a ensuite une belle marche en ville pour arriver à son endroit. Deuxième caractéristique de la ville qui nous marque. Elle vit ! Lundi soir, les rues et les places sont bondées, de jeunes, vieux, hommes, femmes, couples, amis. Ça parle ça parle ça parle. Ça vit dehors, c’est la Méditerranée.

Monastiráki Neighbourhood

Ce quartier de Monastiráki est vraiment sympa. L’appart d’Ingeborg se trouve pas loin, dans le quartier de Metaxourgeio. Périphérique, anciennement industriel, abandonné, renaissant par l’art, la culture et les galeries, elle nous le décrit comme funky. On marche une centaine de mètres, les contrastes réapparaissent vite. Bien délabré, street art omniprésent, des sex-shops et des héroïnomanes çà et là.

Metaxourgeio Neighbourhood

On rencontre l’ami aux clés d’Ingeborg, rentre dans son flat. On meurt de faim. On a rendez-vous avec une amie athénienne de Vince, autre membre actif de notre projet. Elle travaille dans la culture. On la retrouve dans le quartier de Monastiràki. Le courant passe bien, elle nous emmène voir quelques spots de Documenta14 demain. C’est aussi son anniversaire. Elle nous invite demain chez elle. On va rencontrer ses parents, ses amis. Yeyy.

Christina & Alex

Nous, on l’invite boire des coups dans un bar de son choix. Elle connaît le quartier, elle nous emmène pas loin, à la Cantina Social, qui se trouve dans une usine abandonnée. Espace extérieur et intérieur, projection de ce qui devait être film allemand? (notez le casque Prussien de 14–18 que porte cette ravissante jeune fille).

Cantina Social — Athens

Ça parle d’Athènes, l’impact qu’a eue la crise sur la ville, sur le rôle de l’art dans la société, de Documenta14, plusieurs de nos sujets. On cherche un représentant grec pour notre projet. Voudrait-elle l’être ? Elle serait bien. Il est 1:30, on rentre. On s’est promis de se lever avec le soleil. Promesse tenue ce matin. Juste eu le temps d’écrire ce post et de préparer notre journée depuis son loft.

Le planning est donc de faire quelques des 47 venues de Documenta14 avec Christina, puis de la rejoindre à son anniversaire. Elle doit nous présenter un cinématographe avec qui on va produire notre vidéo de crowdfunding, l’objet de notre premier voyage. Aussi reçu un appel d’Ingeborg. Elle veut nous montrer son île d’Hydra qu’elle adore. Aussi nous donner plus d’info sur qui contacter et comment mener à bien notre projet. On ne refuse pas une telle invitation. On y part demain pour la journée.

Ici, on se sent bien, on a le sentiment de bien faire les choses. On hésitait à rester à Bruxelles, tout planifier de là-bas pour rester seulement quelques jours avec un emploi de ministre. Le temps de planification, on préfère le passer ici. Voir la ville et commencer à faire vivre notre projet. Rencontrer les gens, caresser la bête. Je comptais vous faire un post quotidien mais vu le temps que ça prend, je doute d’arriver à m’y tenir. Plusieurs fois par semaine en tout cas.

On vous embrasse, et si vous avez des contacts sur place, faite le nous savoir par ici: http://odysseeproduction.com/help/

Arthur De Poortere & Alexandre Meeùs