Renouvellement de l’un des 3 co-présidents de Démocratie Ouverte

Conformément aux statuts de Démocratie Ouverte, “le cercle des co-présidents est renouvelable tous les ans par tiers”. Aujourd’hui Kévin ANDRÉ, co-président élu en 2018 avec Mathilde IMER et Antoine BRACHET, est sortant.

Nous procédons donc à l’élection d’un nouveau co-président dans le cadre de notre Assemblée Générale, le 10 avril 2019.

Seuls les membres de Démocratie Ouverte sont autorisés à voter. Le vote se fera uniquement en ligne sur la plateforme Loomio.

Retrouvez ici la profession de foi de Quentin SAUZAY candidat pour remplacer Kévin.

« Chers membres de Democratie Ouverte,

Grâce à votre engagement, nous ne sommes pas complètement dépourvus devant les épreuves historiques que notre système démocratique traverse. Et j’ai l’intime conviction que cette année sera cruciale pour la communauté des innovateurs démocratiques.

J’ai eu la chance de découvrir l’écosystème de Démocratie Ouverte en participant à Système D, avec Echo, la structure que j’ai co-fondée en 2016. Depuis, j’ai toujours essayé, en toute humilité, de mettre mon énergie et certaines de mes compétences au service de l’innovation démocratique.

Avec Echo, nous voulions prouver qu’un lobby citoyen et participatif pouvait permettre à chacun de retrouver sa place dans le processus décisionnel démocratique. Chemin faisant, nous avons remporté des victoires. Mais nous avons aussi affronté des difficultés communes à l’ensemble de cet écosystème — la question du modèle économique et des financements étant l’une des plus cruciales.

Cette année 2019 est l’année de la maturité pour Démocratie Ouverte. Evidemment, cela engendre de nombreux défis mais aussi des opportunités passionnantes et surtout des responsabilités.

A ce titre, je souhaiterais me concentrer sur les chantiers suivants:

  • Œuvrer à augmenter et pérenniser les financements publics et privés de l’innovation démocratique.
  • Raffermir la place de DO en tant que fédérateur de la communauté des innovateurs démocratiques.
  • Aboutir à une charte listant les bonnes pratiques mais aussi les lignes rouges, afin de protéger notre communauté.
  • Poursuivre la transformation de DO pour clarifier son positionnement par rapport à ses membres.
  • Assurer une meilleure explication de notre action et notre ouverture à tous les citoyens.

A bientôt !

Quentin »