2. La Civic Tech, l’Open data et le citoyen : une mise à l’épreuve de la transparence

Dans un premier article, nous avons vu les conditions nécessaires pour un numérique au service de la participation citoyenne, autour de quatre grands axes de réflexion : la transparence, la gestion de la masse, la traduction des données, et la co-construction du politique. Afin de récupérer les quelques “retardataires” sur la question de la transparence et des réponses apportées par le numérique, je vous propose ici un raisonnement en trois étapes :

  1. Les origines du besoin de