Ce que ces industries peuvent nous apprendre

Salut,

Les industries en monopole croient qu’elles peuvent se permettre de ne pas écouter leur marché.

On peut parler de l’industrie de la musique, de l’industrie du cinéma, de l’industrie du livre etc…

On a tellement besoin de ces industries qu’elles peuvent nous imposer un peu n’importe quoi, ou du moins pendant un temps.

Si tu regardes un peu comment elles fonctionnent, tu te dis qu’il y a un problème quelque part.

Qui ces industries visent-elles ?

Tout le monde.

Un peu tout le monde consomme dans au moins dans 1 de ces 3 industries, soit tu écoutes de la musique, soit tu regardes des films, soit tu lis des livres.

Elles visent tout le monde, mais en même temps elles n’ont pas envie de faire avec les contraintes de tout le monde.

Je m’explique.

Dans ce tout le monde, il y a forcément des personnes qui n’auront pas les moyens de se payer des livres par exemple.

C’est pas qu’elles ne veulent pas payer, c’est qu’elles ne peuvent pas payer. Si elles n’ont pas d’argent, elles ne peuvent pas t’en donner.

Que fait la personne qui ne peut pas payer ?

Elle pirate, ce qui semble plutôt cohérent. Elle ne va pas se priver de lire parce qu’elle n’a pas d’argent.
 Si on rentre dans la logique que tu peux lire seulement quand tu as de l’argent, il n’y a que ceux qui ont suffisamment d’argent pour se payer un livre qui ont accès à la culture, pas les autres.

Et que fait l’industrie du livre ?

Elle dit à la personne qui pirate que c’est un voleur, elle met des protections sur ses livres pour éviter qu’on les partage gratuitement, elle va faire fermer des sites pirates…

Bref, elle va essayer de faire en sorte que l’on ne puisse plus accéder gratuitement à des livres.

Le truc, c’est que ces industries ne veulent pas faire avec la réalité de leur marché.

Si tu vises tout le monde par conséquent il y aura forcément des personnes avec pas d’argent, des personnes avec peu d’argent, des personnes avec moyennement d’argent, et des personnes avec beaucoup d’argent.

Si tu vises tout le monde tu ne peux pas dire “il faut que tout le monde paye” alors que ton marché est composé de personnes qui ne peuvent pas payer.

C’est ne pas vouloir voir la réalité de ton marché en face.

marché vs toi

Parce qu’en plus il n’y a pas vraiment de logique de s’acharner sur ces personnes, parce qu’une fois que tu auras essayé de les empêcher d’avoir ton produit gratuitement qu’est-ce qu’elles vont faire ?

Bein elles ne vont pas te payer, parce que ce n’est pas parce que tu les en auras empêchés que ça leur aura fait gagner de l’argent.
 Elles n’auront pas plus d’argent qu’avant, donc elles ne pourront pas plus te payer qu’avant.

Si on rajoute à ça, qu’un film, de la musique, un livre, ce sont des produits virtuels, qui ne font pas perdre d’argent quand on les acquiert gratuitement, tout simplement parce qu’on peut les dupliquer à l’infini sans dépenser un seul centime, aux contraintes d’un objet physique qui quand tu le voles tu fais perdre de l’argent parce que toi tu as l’objet, mais la personne à qui tu l’as volé ne l’as plus (et donc ne peux plus le vendre).

S’ils se concentraient à faire payer ceux qui ont les moyens de payer, ça serait sans doute beaucoup plus efficace.

Le problème ce sont ceux qui ont de l’argent, mais qui ne veulent pas payer, là il y a un problème qu’il faut décortiquer.

Est-ce que l’offre n’est pas adaptée ? Est-ce c’est un problème de perception qu’un produit virtuel doit être gratuit ? etc…

Si ton marché c’est tout le monde, tu dois faire avec tout le monde et ce n’est pas crié au voleur qui modifiera ton marché.

La leçon a tiré pour toi de tout ça, c’est que tu dois faire avec la réalité de ton marché, ne pas te cacher de ce qu’il est vraiment et faire en sorte de jouer au mieux avec les règles du jeu déjà établies.

Il y a quand même une histoire de “c’est pas moi c’est l’autre.” dans ces industries, c’est pas ma faute , c’est la faute au marché, c’est la faute à ceux qui paient pas…

Ton marché a toujours raison !

Pas parce qu’il possède forcément sur le bon raisonnement, mais parce que c’est lui qui a le dernier mot et c’est lui qui te paye.

Et dire “Non, mais c’est lui qui a tort, c’est pas moi !” ne changera rien ! Quoi que tu dises c’est quand même lui qui aura le dernier mot, qui te paiera ou pas.

Ça ne veut pas dire que tu ne peux pas le changer, mais tu es obligé de s’ajuster à son niveau.

empathie

Si tu te contentes d’accuser ton marché, ton marché dira que c’est de ta faute et tu ne seras pas plus avancé qu’avant.

Soit tu veux gagner, soit tu veux avoir raison.

Comme quand tu veux faire changer d’avis une personne, il ne faut pas lui dire tu as tort et moi j’ai raison, il faut se mettre à la place de cette personne, comprendre qu’est-ce qui lui fait avoir cette opinion et à partir de là, et seulement à partir de là, essayer de développer des arguments qui lui permettront de comprendre ton point de vue.

Est-ce que c’est grâce à ses industries qui se contentent de taper sur leur marché que ça a changé ?

Non.

Ça à changer grâce à des entreprises comme Spotify, comme Netflix, qui se sont mises à la place de leur marché et qui ont développé une offre à partir de là.

Ces industries elles, continue de donner des coups de bâton, de ce caché de la réalité de leur marché, et de ralentir l’évolution dans ce domaine.

Ne te cache pas de ton marché, écoute-le, surtout si tu es en monopole s’il te plaît.

@+, Orel.


Originally published at BinardProd.