Accélération des modes de vie, compétitivité, violence envers les Autres, vers soi et vers le monde
Anne-Laure Fréant
402

Nous sommes sur le même chemin je crois!

Un chiffre supplémentaire pour alourdir le constat: pour produire une seule petite calorie alimentaire, l’agriculture industrielle consomme une bonne dizaine de calories en énergie (engins, transports, chimie des pesticides, engrais…). Et encore c’est sans compter le fait qu’une bonne partie de la nourriture produite part à la poubelle avant d’atteindre l’estomac d’un occidental repu.

L’approche permaculturelle permet d’inverser les chiffres: consommation de ressources très faible (voire nulle) pour une production saine, le rendement infini rêvé par tout thermodynamicien! Mais pourtant ça n’intéresse guère les décideurs, pas assez de profit à court terme dans cette marmite là.

En effet, un jour il faut vraiment y aller. Renoncer, supprimer, arrêter, ce sont des non-actions extrêmement efficaces! La philosophie du non agir de Masanobu Fukuoka a mis en évidence cette efficacité en agriculture dès les années 1970:

Merci pour ce bel article percutant!

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Benoît BRIDE’s story.