Bon, vu les réponses que je reçois à ce tweet, je vais préciser ma pensée sur Zuckerberg, les lunettes de réalité virtuelle, etc.

Que le grand public ait des réactions indignées, et décide de flipper et de faire des comparaisons avec Big Brother et 1984, pourquoi pas.

Par contre quand vous bossez dans le Web, vous devriez avoir les clefs pour comprendre cette image. Vous êtes ceux qui savent précisément ce qu’elle représente.

Elle représente quoi ? Si on arrête de se la jouer grand complot mondial et reptiliens, on sait quoi en vrai ?

On sait que c’est juste un casque pourri et inutile de chez Samsung, présenté hier soir pour compenser la mollesse des nouveautés du nouveau smartphone de la marque. Un vague «contre feu» technologique de piètre intérêt qui était posé là sur les sièges des journalistes high-tech, et qui au mieux sera rigolo pour jouer à Minecraft en bougeant la tête comme un trépané.

Ces lunettes ne sont pas une machine qui aspire les âmes des humains pour nourrir les plans machiavéliques de Zuckerberg pour détruire le monde. Ça serait lui donner trop d’honneur.

C’est juste un outil de plus, même pas, disons plutôt une interface. Certainement pas plus abrutissante qu’une télé ou un smartphone. Et je considère que oui, bosser dans le Web ou dans les nouvelles technologies, et avoir peur d’un nouvel outil ou d’une mise en scène autour d’une keynote et d’un seul homme, c’est chelou.

Que ma grand-mère flippe, c’est ok. Que des journalistes fassent des papiers alarmants pour relayer à quel point cette photo est «INQUIÉTANTE» c’est ok aussi, faut faire du clic. Mais vous, ben vous ne devriez pas, parce que vous savez ce qu’il y a derrière. La mise en scène poussive, et surtout les lunettes toutes naze. Au contraire, vous devriez être ceux qui rassurent et qui communiquent sur les limites d’un tel outil, et pourquoi pas sur l’usage positif que l’on peut en faire (pas des masses en vrai).

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Paingout’s story.