#LSDshow

Ce n’est pas une drogue mais presque !
© Quentin Haentjens

Let’s speak design, let our design speak out !
Nos designs ont parlé le temps d’une exposition…

Namur–À la Maison de la Culture, le 18 février 2016, s’est tenue une exposition nommée LSDshow de l’option DWM–Design Web & Mobile–par les 2e & 3e année de la Haute école Albert Jacquard.

Montage de sites imprimés pour les deuxièmes

© Chloé François

Des sites imprimés? Depuis le mois de septembre, les 2e DWM ont regardé, compris, enregistré, regardé à nouveau, pris des notes, discuté, décortiqué, écrit, réécrit, analysé des conférences. Des conférences qui ont eu lieu dans différents endroits dans le monde : elles sont liées au web mais peuvent aussi concerner tout le monde.

Elles ont été présentées par de grands noms :

Une fois les écrits finalisés, place à la recherche graphique, à la recherche d’un style, de couleurs, d’agencements de contenus, de découpe du texte pour donner envie…

Donner envie?

© Quentin Haentjens

Donner envie à nos lecteurs de lire nos écrits, de nous lire jusqu’au bout, de prendre les conseils que l’on propose à nos utilisateurs, de leur permettre d’en faire bon usage, mais aussi de comprendre un texte sur un sujet qui leur est parfois méconnu !

Le 18 janvier, l’aventure prend fin…

Mais ce n’est pas vraiment une fin car un mois plus tard, 12 retranscriptions de conférences sont sélectionnées pour être exposées lors du LSDshow 2016.

Le LSDshow est une exposition qui, le temps d’une journée, nous permet d’aller à la rencontre des utilisateurs. Un site web n’est pas simplement un site web ou un “ordinateur” c’est avant tout la réalisation d’une personne passionnée. L’ensemble des travaux de deuxième année sont consultables en direct sur des iMacs, les utilisateurs sont alors à nos côtés, on peut voir, entendre, comprendre leurs réactions et discuter de la recherche que l’on a effectuée.

© Chloé François

Les troisièmes, quant à eux, ont choisi de dépasser les bornes !

© Quentin Haentjens

Sur base de trois sujets que l’on utilise au quotidien, les 3e DWM ont essayé de simplifier et de faciliter la vie de leurs utilisateurs en mettant à la disposition de tous, une borne attractive.

Les sujets en question sont l’achat d’un ticket de train, la location d’un vélo public, le retrait d’argent à un distributeur de banque.

  • Ciko, et si louer un vélo était plus facile et plus rapide.
  • SNCB, acheter un billet de train n’a jamais été aussi facile !
  • Fastcash, une application rapide pour un monde pressé. B-simple, Bsimple pour une banque en toute simplicité.
  • Yeko, la banque en toute simplicité.
  • Treasy, voyager, tout simplement.
  • Libia vélo, louer un vélo n’a jamais été aussi simple.

À l’aide d’une identité graphique, d’un nom, d’une interactivité, ils ont proposé une solution simple pour permettre aux utilisateurs d’arriver à obtenir ce qu’ils souhaitent.


Clic clic clic clic clic, 18 février 2016, 15:00

Les photographes de l’événement, appareil photo en main, réalisent des clichés.

Clic clic clic clic, on arrive à l’heure de la veuve Clicquot!
© Quentin Haentjens

On trinque à la finalisation de cette première étape de l’année, on trinque avec ceux sans qui tout ce travail n’aurait pu être fait, on rit, on se détend avant l’arrivée des visiteurs. La venue des étudiants de première année, des maîtres de stage, du directeur, des profs d’autres sections qui s’intéressent à nos travaux; des passants, des amis ou encore de l’homme avec sa casquette qui reste dans un coin en nous regardant bizarrement… bizarre Bernard! Des grands-parents, des parents, qui sont venu voir le travail accompli par leur jeune futur web designer !

Clic clic clic, 16:00 approche…

Les premiers pas timides des spectateurs, “regardeurs”, testeurs foulent le sol du foyer de la Maison de la Culture. Et nous? Nous, on explique nos recherches, nos réalisations, on montre, on guide, on aiguille tout ce monde. On l’invite à lire nos textes, à les consulter en direct et aussi à tester les bornes des troisième année!

Clic clic, déjà 18:00!

La place est aux maîtres de stages, aux anciens étudiants, on boit un verre avec ceux qui seront peut-être un jour nos maîtres de stage ou qui sait, nos futurs collègues!

L’ambiance est détendue, conviviale, on présente nos travaux, nos démarches. Certains maîtres de stage laissent des cartes de visites aux étudiants qui les ont marqués à travers leurs travaux.


© Quentin Haentjens

Clic, (pas déjà) 21:00…

Le démontage approche, oh non c’est déjà fini !!
Cette journée tant attendue est déjà terminée, on rit, on a ri, on a beaucoup ri, on décroche délicatement nos “précieux”.

Il est temps de partir souper avec les DW(ai)M(e).

Cette journée que l’on a longtemps attendue et dont on attendait pas autant de bien, se termine. On en gardera un merveilleux souvenir, on conserve dans nos mémoires les visages des passants émerveillés par nos créations;

Parce qu’en web, on peut faire mille et une merveilles.

On termine cette journée par remercier tout particulièrement l’équipe des quatre mousquetaires –qui sont nos profs– sans qui tout cela n’aurait été possible! On les remercie également pour toutes ces impressions papier, nos impressions.

© Quentin Haentjens

@lipelip, @fbourgaux, @aqro, @remysaintcricq

Pour ceux qui ont raté l’expo, il y aura une séance de rattrapage pendant les Portes Ouvertes. On vous donne rendez-vous le 16 avril prochain pour découvrir le “WEB BASEMENT!”.

Les infos sur le site DWM–Design Web & Mobile : http://dwm.re/lsdshow/

Article écrit par @PaquetKris

Un autre article à propos de l’expo