Autour de l’Université, tout un écosystème.

Autour d’un établissement comme Paris-Dauphine, il existe tout un réseau d’acteurs qui s’engagent et agissent à ses côtés : la Fondation Paris-Dauphine, les associations d’élèves, le réseau des alumni, les partenaires académiques français et internationaux et bien sûr, les entreprises.


« Un écosystème qui crée de la valeur ajoutée pour tous »

Par Elyès Jouini, Vice-président de l’Université Paris-Dauphine.

L’Université Paris-Dauphine s’intègre dans un ensemble d’institutions qui œuvrent de concert, dans la durée, à la création de valeur ajoutée pour chacun des membres et pour tous.

L’écosystème proche est celui constitué de la Fondation et de Dauphine Alumni. L’une comme l’autre bénéficient de l’image de l’Université qui s’appuie en retour sur leurs capacités de mobilisation tant en termes de ressources humaines que financières ou d’image. Toutes les trois contribuent à la notoriété globale de Paris-Dauphine.

Notre écosystème, c’est également PSL, notre Université de Recherche commune avec Normale Sup, Mines-Paritech, les Beaux-Arts et plusieurs autres pépites parisiennes de l’enseignement supérieur. Nous partageons avec elles une ambition élevée en termes de production et de diffusion de la connaissance et, par là même, en termes de rayonnement.

Notre écosystème, c’est aussi l’ensemble des entreprises, des acteurs publics, des associations et autres acteurs de la société civile avec qui nous œuvrons au quotidien pour ouvrir des perspectives à nos étudiants, pour contribuer à la valorisation au-delà du monde académique, des connaissances produites, pour prendre toute notre place, critique et responsable, selon les termes de Raymond Aron, dans les débats de société.

Notre écosystème, ce sont enfin nos partenaires internationaux avec qui nous construisons une alliance forte. De ces interactions multiples sont nés, entre autres, l’incubateur de Dauphine, nos campus à Tunis, Londres, Madrid ou Casablanca, l’Ecole de la Mode et de la Matière ou le laboratoire commun Dauphine-Ensae-Polytechnique-EDF.


« Je m’engage pour valoriser l’excellence de Paris-Dauphine »

Par Christophe Chenut, alumni - Président de ‎Christophe Chenut Conseil SAS.

J’ai été un étudiant plutôt discret et assez peu impliqué dans la vie dauphinoise car je travaillais à mi-temps. Mais je me souviens quand même avoir passé pas mal de temps sur les terrains de squash au parking ! J’ai ensuite eu une vie professionnelle très riche et prenante, mais j’ai tâché de répondre présent quand le réseau des alumni me sollicitait, notamment pour aider l’Université à être labellisée Equis.

Depuis quelques mois, je m’implique avec deux camarades anciens de Paris-Dauphine, Frédéric Bedin et Philippe Lentschener, dans un nouveau projet dans le cadre du réseau des alumni : nous montons un événement qui va je l’espère contribuer à la notoriété de Paris-Dauphine, le « Trophée du dauphinois de l’année ». Il s’agit, via un jury d’une vingtaine de grands patrons issus de l’université, fédérés dans un nouveau club de Dauphine Alumni, de récompenser le chef d’entreprise, qu’il s’agisse d’une start-up ou d’un grand groupe, qui aura réalisé l’action la plus remarquable au cours des douze derniers mois.

Ce trophée sera lancé en 2018, pour les 50 ans de l’Université Paris-Dauphine. Nous essaierons d’obtenir une caisse de résonnance médiatique importante pour valoriser l’excellence de la formation et des parcours qu’elle permet de réaliser.


« Paris-Dauphine est une grande famille ! »

Par Christophe Courtin, grand donateur de la Fondation Paris-Dauphine - CEO de Courtin Investment.

J’ai fait une partie de mes études à Paris-Dauphine, et cette période m’a marquée. C’est une université très précise dans son enseignement, les professeurs et intervenants sont proches de leurs étudiants, tout en leur laissant une grande liberté.

La combinaison de ces trois éléments fait de Paris-Dauphine une formation de grande qualité dont les étudiants sont reconnus sur le marché du travail. Cet écosystème positif donne envie à certains de fonder leur entreprise. C’est ce que j’ai fait pour ma part à la fin de mes études avec la création de Santiane, devenu en 5 ans, le premier courtier d’assurances santé en ligne en France. Je l’ai cédé en 2015 pour créer Courtin Investment qui a pour objectif de financer et d’aider les entrepreneurs. Nous avons réalisé une vingtaine d’opérations de levée de fonds au cours des douze derniers mois.

Je suis en relation avec de nombreux Dauphinois et tous ressentent la même chose que moi : Paris-Dauphine est une grande famille ! Compte tenu du nombre d’étudiants sur le campus, celui-ci pourrait être froid et impersonnel, comme dans certaines autres universités. Mais ça n’est pas le cas à Dauphine.

La communauté Dauphinoise est aussi très active et ouverte. Je pense que c’est une des clés de la bonne intégration des nouveaux. Cela crée du liant entre les étudiants des différentes promos et contribue au renforcement de la communauté Dauphinois et de l’entraide naturelle qui en découle. Pour toutes ces raisons, j’ai volontiers décidé de soutenir Paris-Dauphine afin que cet enseignement et surtout cet esprit Dauphinois perdurent.


POUR PLUS D’INFORMATION, RETROUVEZ NOUS SUR DAUPHINE.FR

Like what you read? Give Université Paris-Dauphine a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.