Commencer et finir les choses

Tu dois connaître ces moments où malgré tout ce que tu puisses faire pour te contraindre tu ne parviens pas à , commencer une action ou à la finir ?

On connait tous que trop bien les projets jamais commencés et ceux jamais terminés.

Cette difficulté de commencer ou de finir,est la même pour tous et ceci quelque soit ton avancement ou ton expérience dans le fait d’ accomplir les choses.

Quelle solution à cette immobilité qui peut subvenir malgré tout la bonne volonté, motivation, temps libre et autres facteurs au zénith pour toi ?

La Violence envers soi.

Cela paraît un brin, rigide et militaire dans la forme mais toute personne qui réussit à accomplir les choses régulièrement connait bien le rôle du « se bouger le cul ».

Si on ne se se fait pas « violence » il ne se passera rien.

Si on ne se se fait pas « violence », on ne commence rien.

Si on ne se se fait pas « violence », on ne finis rien.

Commencer et finir quelque chose qui importe pour nous et qui est difficile demande souvent d’oublier les schémas de progressivité , de confort et de sympathie, pour littéralement s’attaquer violemment à soi même. Certains diront que ce n’est pas la bonne manière, il se s’agit pas ici de se flageller mais de comprendre le besoin de crée un réaction en chaîne, d’allumé la mèche.

Évidemment, la conséquence de cette mis au travail forcée et violente, crée une souffrance forte car on fait des choses qui demande des ressources mentales et physiques parfois incroyable.

Il te faut apprendre à aimer cette souffrance pour se mettre en marche, sachant que en étant dedans tu auras déjà briser l’inertie.

Pour faire les choses , n’hésite jamais à aller contre toi même ( temporairement) pour te mettre en marche.