Nos 5 conseils pour donner confiance à votre enfant

La confiance en soi n’est pas innée. On le voit bien dans la cours de récré, certains enfants sont davantage réservés, ils ont du mal à aller vers les autres et restent en retrait face à leurs camarades intrépides et aventuriers qui n’hésitent pas à faire les pitres dès qu’ils le peuvent.

Pour autant, quels que soient leurs principaux traits de caractère et même si certaines personnalités sont plus extraverties que d’autres, chaque enfant doit prendre confiance en lui et ce dès son plus jeune âge. Cette confiance se construit et se renforce au quotidien à vos côtés, à la maison, mais aussi à l’école. Il s’agit d’un des piliers nécessaires au bien-être de votre kid et plus important encore, à sa réussite future en tant qu’adulte.

Voici tous nos conseils pour donner confiance à vos enfants et renforcer leur estime de soi.

1. Aidez-les à surmonter leurs peurs et leurs angoisses

Lorsque votre enfant vous fait part de ses angoisses, sachez l’écouter et le rassurer. “J’ai peur du noir”, “J’ai peur d’aller à l’école demain”, “J’aime pas quand tu pars”, “Je veux pas que tu me laisses seul(e)” , “J’ai peur d’aller me coucher” : les angoisses qu’il ressent concernent de très nombreux sujets et il n’est pas toujours évident de les faire disparaitre. 
Demandez-lui alors d’où vient cette peur. C’est en mettant des mots sur ses angoisses que votre enfant arrivera à s’en défaire petit à petit. Vous pouvez également lui demander de dessiner ou de représenter ces peurs avec le moyen qu’il souhaite (jeux, histoires, activités artistiques etc). Votre enfant doit pouvoir exprimer et extérioriser ce qui l’effraye.
Dites-lui que vous comprenez, que vous êtes là pour lui. Partagez vos propres expériences en lui disant que vous étiez comme ça aussi à son âge et racontez-lui comment vous avez réussi à dépasser votre anxiété.

Vous pouvez également lui rappeler comment il a déjà réussi à surmonter d’autres peurs. Il se sentira plus fort et capable d’en surmonter de nouvelles.

Surtout, félicitez-le lorsqu’il a réussi à se dépasser, c’est une étape clé de la prise de confiance en soi !

2. Encouragez-les à aider et aller vers les autres

Encourager votre enfant à aller vers ses camarades ou d’autres proches est extrêmement bénéfique pour son estime.

Suggérez-lui de proposer lui-même des jeux à la récréation, inscrivez-le (s’il en a l’envie) à des activités de groupe (sport, ateliers créatifs, centre-aéré pendant les vacances etc).

Encouragez-le également à aider les autres. Cela peut passer par des choses simples comme aider ses frères et soeurs ou ses amis à faire leurs devoirs ou leur apprendre un nouveau jeu qu’ils pourront faire tous ensemble.

Vous pouvez également les impliquer dans des actions de volontariat ou, si vous n’avez pas le temps, donnez-leur la possibilité de s’impliquer pour des causes solidaires ou des associations. La plupart des écoles mettent à disposition une liste pour choisir parmi différents types d’associations.

En se sentant utile pour les autres, votre enfant gagnera en confiance en lui et se sentira entouré.

3. Faites-lui prendre conscience de ses qualités

En faisant prendre conscience à votre enfant de ses forces et de ses qualités, il va renforcer sa personnalité, favorisant ainsi sa confiance en lui. Ce mécanisme est d’ailleurs primordial pour aider et accompagner votre enfant dans le développement de son identité et sa compréhension de soi.

Pour cela, vous pouvez lui demander de lister les différentes qualités qu’il s’attribue et les garder sous la main dès que votre enfant doute ou perd confiance en lui.

Si votre enfant a du mal à lister ses qualités, vous pouvez l’aider à en prendre conscience en lui écrivant sur une feuille différentes qualités et lui demander de cocher celles dans lesquelles il se retrouve. Vous pouvez également lui demander de vous raconter des anecdotes pour représenter ces qualités afin qu’il puisse les assimiler durablement.

4. Valorisez et encouragez vos enfants

Pour prendre confiance en lui, votre enfant a besoin de se sentir valorisé et encouragé par ses parents.

Sachez reconnaitre ses efforts, ses prises d’initiatives ou encore chacune de ses preuves d’amour. Par exemple, s’il vous écrit un poème, dites-lui que vous être très heureuse et fière sans lui faire de remarques sur les fautes d’orthographe. Ce qui compte avant tout c’est sa démarche.

De même, si votre enfant rentre triste de l’école à cause d’une mauvaise note, dites-lui qu’il fera mieux la prochaine fois. Faites-lui remarquer ce qu’il a réussi dans son devoir. Il ne doit pas voir cette note comme échec définitif mais comme un moyen de progresser lors de son prochain devoir.

Offrez-lui également la possibilité de se dépasser et de se surprendre. Par exemple, si votre enfant se trouve bloqué face à son exercice de mathématiques, sachez lui donner confiance avec les bons mots. Si votre enfant vous dit : “je n’arrive pas à faire ça”, vous pouvez lui dire“oui, tu n’y arrives pas encore”. Ce mot “encore” a une importance énorme pour sa prise de confiance. Il comprend alors que ce n’est qu’une question de temps avant de résoudre son problème et qu’il ne se trouve pas face à un échec insurmontable.

Autre conseil, lorsque votre enfant vous dit “si j’arrive à faire ça”, apprenez lui à dire lorsque j’arriverai à faire ça”. Ce simple changement de vocabulaire permet d’avoir une attitude positive face à la difficulté et renforce alors la prise de confiance en soi car le champ des possibles s’ouvre à votre enfant.

5. Ne leur mettez pas trop la pression

Il est généralement déconseillé de fixer trop d’objectifs ou de mettre trop de pression quant à la réussite de vos enfants. C’est d’ailleurs une des principales sources de l’anxiété pour nos kids. Ne cherchez pas la perfection, laissez une place pour la progression sans attendre que votre enfant soit le meilleur dès le départ. C’est justement en constatant et récompensant ses propres progrès que votre enfant se sentira plus fort et confiant.

Attention également à ne pas trop mettre votre enfant sur un piédestal. Si vous lui assurez tous les jours qu’il est le meilleur, le plus fort et le plus intelligent, un excès de confiance peut arriver et il risquerait de très mal gérer les échecs dans sa vie future. Sachez donc le complimenter et le féliciter à juste dose, selon les efforts qu’il a accompli.

“L’encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante.” Rudolf Dreikurs

Vous avez d’autres conseils pour renforcer la confiance de vos kids ? Partagez-les en commentaires de ce post.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.