Je suis Québec
Marion Swar
121

Pour moi, il n’y a qu’une seule et unique façon de répondre à ce genre de violence. En aimant encore plus. J’ai vécu les attentats de Paris (les deuxièmes) depuis le Mexique. Ma réaction a été de me dire que je ne donnais pas encore assez d’amour aux autres. 
On ne peut pas donner de l’amour à tout le monde. On ne peut pas aimer tout le monde. On ne peut pas tendre la main à tout le monde. Mais plus on donne de l’amour autour de nous, plus on arrive à teinter nos moindres gestes d’amour, et plus cela se transmet aux autres. 
Oui, nous allons très probablement connaître la fin d’un monde. Mais pas la fin du monde. Le monde change en permanence, il évolue. C’est à nous, tous, sans exception, de le faire évoluer dans la bonne direction :)