Le Régime Définitif et les compulsions alimentaires…

La petite tranche de vie qui va suivre a été écrite un peu avant Pâques. La ressortir maintenant me permet d’avoir du recul sur l’évènement.

Je vous laisse découvrir.

Image for post
Image for post
Photo by Matt LaVasseur on Unsplash

Pause de midi, me voilà installée à table avec mon café. Pas très fière de moi, je m’interroge et décide d’écrire ce qui se passe :

En ce moment, je suis fatiguée. J’arrive au bout de mes ressources. J’ai peut-être un peu tiré sur la corde car je m’aperçois que j’ai moins d’inspiration pour mes séances et je suis moins créative. Heureusement, je suis bientôt en congé !

On est jeudi, c’est difficile depuis lundi. Courage, samedi à 13h, je serai officiellement en mode “mollusque sur canapé” pendant 7 jours.

Mardi a été la pire journée. Bizarrement, j’ai eu des envies de sucré (un petit besoin de réconfort et d’énergie peut-être ?). Le Régime Définitif autorisant tous les aliments et prônant de se faire plaisir, j’ai arpenté les rayons de la supérette du coin et consciencieusement choisi des gaufres artisanales en plus de ma salade du midi.

Et puis… et puis… voilà que je me surprend à manger 2 gaufres d’affilée après mon repas et de manière un peu compulsive en plus ! Mon estomac n’a rien compris et a juste pu subir la lourdeur qui lui a pesé dessus juste après.

Et mon cerveau paniqué : comment ai-je pu faire ça ? Moi qui aide les gens à retrouver une relation sereine avec la nourriture et qui leur explique comment j’ai pu changer mes comportements alimentaires, voilà que je fais n’importe quoi !”

Image for post
Image for post
Photo by Vinicius Amano on Unsplash

Heureusement, le RD m’a appris à rester bienveillante et indulgente.

Etape 1 donc : ne pas céder à la culpabilité. Ce qui est fait, est fait. Se laisser glisser dans une spirale négative et s’en vouloir ne changera rien. Les 2 gaufres sont bel et bien au fond de mon estomac, personne n’ira les rechercher.

Etape 2 : analyser objectivement la situation. Ce comportement est temporaire, il ne me définit pas. Je suis juste fatiguée. Mon corps réclame du réconfort actuellement mais j’ai confiance en lui et en moi : je vais m’écouter, prendre du temps pour me ressourcer et ces comportements alimentaires vont disparaître tout naturellement.

Conclusion : après une semaine de repos, plus aucune compulsion n’a pointé le bout de son nez.

Vous l’avez compris, cette compulsion est apparue en réponse à une situation : la fatigue. Si vous aussi êtes en proie à des compulsions, apprenez à les écouter. Que cherchent-elles à apaiser ?

En savoir plus sur le Régime Définitif :

Découvrir les autres articles sur le Régime Définitif au quotidien :

Written by

Woman — Psychologist — Régime Définitif creator

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store