Pourquoi Snapchat, ça soulage ?
Stef Espasa-Tudo
747

Témoignage intéressant car je me retrouve un peu dans l’évolution de ma pensée sur la plateforme.

Après, à part quelques coûts d’éclats par certaines marques qui rebondissent sur le côté éphémère de la chose, difficile de savoir si le potentiel est vraiment exploitable, notamment hors cibles 13–18.

Mais le nerf de la guerre, comme tu le soulignes dans le billet, c’est plus le sentiment de liberté dans le contenu et surtout dans le feed où on est pas polluer par des contenus déjà-vu. Chacun à une expérience très personnelle de la plateforme.

Après, il faut voir selon la maturité du client. Certes ça donne envie mais sans concept c’est chaud. Et mieux vaut éviter de faire du copié collé d’Instagram comme je le vois souvent. Fuck le Muesli :P

D’ailleurs, je ne résiste pas à te partager cette phrase poétique de jetenculetherese.net : “Entre deux courses d’enculés, vous allez jusqu’à mettre en scène vos petits déjeuners #healthy dans des petits bols disposées de manière graphique sur une table immaculée IKEA, est-ce que vous êtes heureux d’avoir tous la même vie avec vos putains de rondelles de bananes et votre muesli de merde ? Mangez vos chocapic en slip devant la télé les stores fermés sans prendre de photos, vivez la vie un peu.