Comment proposer vos services si vos prospects ne lisent pas vos emails ?

Ils viennent sur votre site, donnent leur adresse courriel, opt-in ou double opt-in et enfin s’abonnent à votre infolettre ! Ils ouvrent les premiers courriels pendant deux, trois, voire quatre semaines. Et vous n’êtes plus le bienvenue dans leur boite de réception mais cordialement invité à rejoindre le clan des spammeurs !

Pourquoi vos abonnés à se désinscrire de votre liste courriel ? Comment inciter vos lecteurs a lire vos email ? Comment proposer vos services si vos prospects ne lisent pas vos emails ?

L’email est mort, vive l’email ! Malgré la brutale offensive de Google Ads, Facebook Ads, Facebook live, Instagram stories, Snapchat stories, le courriel résiste et n’est pas près de disparaitre. II a juste muté. Il est devenu plus agile. Aujourd’hui chaque email est un email de vente.

Vous vendez une prise de décision, une confirmation, répondez à des objections. Vous éduquez vos lecteurs, les amenez à réaliser une action.

La newsletter (pavé rempli d’images et de liens URL) n’a plus vraiment cette vocation. Elle fidélise le lecteur, pique légèrement sa curiosité, mais ne constitue pas l’ensemble de votre stratégie. À cause du nombre de distractions qui nous entoure. L’attention est le nouvel or noir qui nous oblige à devenir de plus en plus pertinents dans nos communications.

“Abonnez-vous à ma newsletter”ne provoque plus la moindre réaction.

Elle n’a pas le pouvoir de transformer :

  • Un prospect qui utilisent gratuitement une application pendant 15 jours en client qui paiera un abonnement premium
  • D’obtenir les services d’un consultant pour des rencontres individuelles ou une formation en ligne

Si vous voulez, éviter de vous retrouver au cimetière des emails et d’avoir collé l’étiquette spammeur sur le front :

  • Soyez mobile non pas dans la façon de bouger, mais dans la structure de votre contenu en évitant les gros blocs de texte pour les smartphones. Une phrase peut devenir un paragraphe. Oui vous avez le droit ! Si vos lecteurs ne peuvent pas lire votre texte sur votre écran de 12 cm, vous réduisez vos chances qu’ils réalisent l’action désirée.
  • Un objectif par email est égal à un lien URL
  • Dans une campagne email, vous ne commencez pas par promouvoir votre webinaire. Votre objectif est d’abord de les dissuader de donner leur email pour voir la rediffusion. Vous voulez des prospects motivés qui attendent avec impatience la date de votre conférence virtuelle. Vous préférez être présent au concert de votre artiste préféré ou le regarder 6 mois plus tard en DVD ? Un webinaire est un événement live qui prend vie s’il y a du monde pour y assister. Votre compte en banque vous remerciera.
  • Le titre Le Titre de vos emails doit intelligemment attirer l’attention. C’est le premier contact avec vos lecteurs. S’ils ne sont pas intéressés par le sujet. Ils n’ouvriront pas votre email. Vous devez apprendre à segmenter votre liste et créer du contenu qui intéressera vos abonnés. Vos courriels ne seront pas ouverts si vous ne connaissez pas leurs motivations. Quels sont les articles les plus partagés, commentés ? Ont-ils téléchargé un document ? Quelle est la thématique ? Dois-je écrire plus de contenu sur ce sujet ? Comment puis-je les identifier dans ma liste ?

Quels types de contenu reçoivent les abonnés à votre newsletter ?

Bika Bokenda, recreation medias

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.