J’ai soixante seconde pour le convaincre et pas une minute de plus !

Il faut six secondes en moyenne pour qu’un employeur se fasse un avis sur un cv et moins d’une minute pour perdre l’attention de votre client. Il penchera légèrement sa tête, fera mine de vous écouter un verre à la main, effectuera une légère rotation en direction de son voisin. Game over ! Votre pitch n’a pas su le séduire.

Vous resterez immobile quelques secondes, refroidi par la violence de l’acte que vous venez de vivre et retournerez dans l’arène, prêt à donner une carte d’affaire qui terminera son trajet dans les profondeurs de la poche intérieure de sa veste. Elle resurgira dans un parc ou un stationnement à la recherche d’un téléphone, de clés de voiture, d’un briquet ou de bonbon à la menthe pour une gorge attaquée par la rudesse du froid hivernal.

Le nombre de cartes distribuées n’a aucune importance. Les bons réseauteurs le savent. Ils vous donneront leurs coordonnées s’ils sentent qu’ils peuvent potentiellement travailler avec vous!

Pour certaines personnes, le networking est une seconde nature. Ils rentrent dans une pièce, attirent tout de suite l’attention. On ne peut leur résister. Ils sont charmeurs, nous sommes charmés. Ils mènent la danse et repartent avec une liste de contacts et s’évanouissent à la Arsène Lupin.

Vous avez l’impression de les connaître depuis des années. Ils deviennent vos meilleurs amis. Vous les inviterez presque à partager la dinde de Noël, leur donnerez le bon dieu sans confession.

Pourtant, à la fin du bal, ils repartent souvent bredouille ! Ils ont un départ foudroyant et s’essoufflent dans les cinquante derniers mètres avant la ligne d’arrivée !

“ J’ai le contact facile, j’ai mes entrées auprès des responsables d’entreprise et pourtant je n’arrive pas à décrocher de contrats ? “

La première qualité de l’entrepreneur est d’entreprendre. Il est à l’affut des opportunités et vous recevra avec plaisir si vous montrez de l’aisance dans vos communications. Vous passez la porte d’entrée, assis confortablement dans son bureau, mais qu’avez vous à lui proposer ? Comment vous présentez-vous ? Votre pitch est il attrayant, votre proposition alléchante ?

Les décisions importantes sont souvent prises en coulisses. Une poignée de mains échangée avant d’entériner une décision dans un conseil d’administration.

Il était prêt à vous inviter au resto quelques minutes plutôt. Maintenant il vous observe poliment et vous avez l’impression de vous retrouver face au videur d’une boite de nuit qui vous regarde ra du haut de son mètre quatre-vingt-dix, les mains gantés posées l’une sur l’autre rappelant un passé militaire. Il lâchera avec désinvolture un « Désolé, ce soir ce n’est pas possible, c’est une soirée privé ». Vos amis par contre passeront le cordon rouge destiné au V.I.P, une poigné de main franche ou une bise au passage qui vous fera comprendre que ce soir ce n’était pas votre soirée.

80% de la préparation se fait avant de rencontrer un client !

Prenez le temps de vous renseigner sur son activité. Posez-lui des questions pertinentes et surtout sachez vous présenter!

Êtes-vous un accro du networking ? Combien de temps s’écoule-t-il entre le moment où vous rencontrez un client potentiel et que vous signez votre premier contrat ?

Si vous voulez recevoir votre dose d’inspiration, entrez votre adresse courriel et retrouvez-moi sur ma newsletter !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.