9 Followers
·
Follow

Image for post
Image for post
“En pièces détaches” (1981).

Il fut l’un des pionniers du Rock’n’Roll en France grâce à l’exportation dans notre langue des plus grands succès du King ou des grands rockers américains, britanniques. Mais depuis Salut Les Copains, c’est sur scène que l’idole des jeunes s’illustre le mieux. Conforté par des titres Rock composés pour lui par les meilleurs plumes de l’époque notamment son ami Michel Mallory, en 1981, Johnny sort son album En pièces Détachées qui marque un net retour au Rock dur et violent notamment avec le titre “Guerre”.

Image for post
Image for post

L’idole commence ensuite une tournée accompagné par les anciens musiciens d’ Elton John : le Night Rider Band. Suite à plusieurs dates dont l’Hippodrome de Pantin à Paris, l’album Live sort au mois d’avril. Double LP voguant au milieu de ce grand océan qu’est la discographie de Johnny, Live est le témoignage de la meilleure performance scénique de Johnny à ce jour. La Rock star est accompagnée de musiciens d’exception qui reprennent tour à tour les chansons de Johnny ainsi que ses célèbres reprises de titres tels que “Le fils de Personne”, reprise du mythique “Fortunate Son” des Creedence Clearwater Revival. …


Image for post
Image for post
Michael D’Addario et Brian D’Addario forment The Lemon Twigs.

Penchons nous aujourd’hui sur l’album Do Hollywood du groupe américain The Lemon Twigs. Produit par Jonathan Rado du groupe Foxygen, The Lemon Twigs est un très jeune groupe articulé principalement autour de deux esprits charismatiques : les frères Brian et Michael D’Addario qui nous livrent ici une œuvre Pop d’une grande maturité.

Image for post
Image for post
Pochette de l’album “Do Hollywood”.

Do Hollywood est un album reprenant toutes les sonorités propres à la Pop des groupes ou figures ayant porté ce style à son sommet. Ainsi nous pouvons entendre des chœurs semblables à ceux de The Beach Boys ou bien des parties de synthétiseur propres à Supertramp. Mais il y a aussi de la musique de fanfare présente dans “Haroomata” rappelant l’orgue de barbarie deFor The Benefit Of Mr. Kite” des Beatles ainsi que plein d’autres surprises. En poussant l’écoute plus profondément, une oreille attentive peut même percevoir des sonorités allant de Nina Simone à Queen dans les titres “These Words” et “As Long As We’re Together”, un échantillon d’une grande diversité montrant bien la richesse de cet album surprenant. …


Quatrième album solo du “Quiet Beatle”, Extra texture (Read All About It) est publié de manière totalement décomplexée par George Harrison en 1975 après l’échec tant critique que commercial de son précédent opus Dark Horse (1974).

Image for post
Image for post
George Harrison en 1974.

L’ancien membre de The Beatles était pourtant celui qui avait le mieux négocié le début de sa carrière solo avec le premier triple album de l’histoire en 1970, All Things Must Past. …

RefrainS

Il y a toujours un refrain qui vous trotte dans la tête.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store