Monsieur Lemaire,

Après une élection aussi tourmentée, je ne pouvais m’empêcher de vous écrire ces quelques mots de colère suite à votre position purement opportuniste. En effet, vous, candidat du renouveau qui venait (soit disant) briser 40 ans de magouilles politiques, de politique de ralliement à des fins purement personnelles (poste de ministre, etc).

Vous avez prononcé hier à ma plus grande surprise alors que vous aviez annoncé publiquement que vous ne donneriez pas de consigne de vote : « Je voterais François Fillon au second tour de la primaire ». Vous avez pour moi ainsi trompé, plus de 92 200 personnes (votre électorat) avec un renouveau illusoire qui n’était qu’une ligne de communication pour vous démarquer de vos grands copains autrement appelés candidats…

« Les faiblesses s’excusent, les trahisons se châtient » Erik L’Homme.

Le peuple n’est pas dupe, et vous a châtié a travers cette élection, votre renouveau falsifié a payé le prix fort.

Bonne continuation monsieur.

Like what you read? Give Ruben Arditti a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.