Comment faciliter l’écriture d’un rapport de stage : (4) Des compétences, du savoir, un peu de réseau et beaucoup d’interaction sociales

La prochaine série d’articles est une édition personnelle ayant pour but de faciliter la recherche, l’intégration, le processus d’apprentissage ainsi que la rédaction d’un rapport d’un stage commercial. Durant les deux prochains mois apparaitront des articles sur mon expérience personnelle durant mon stage commercial en Espagne, vamos!

Au fond, un mois de travail c’est très rapide, qu’est-ce que ce mois de stage commercial m’a enseigné?

Premièrement, avoir une expérience d’accueil client avant ce stage m’a été très précieux. Avoir la capacité d’accueillir la clientèle pour qu’ils se sentent à l’aise au sein du magasin et en confiance lors de nos échangent a sans doute été ma partie préférée de ce mois de travail. Si la communication en publique et les interactions sociales me sont naturellement facile, dans le cadre professionnel j’ai dû apprendre à tempérer mon approche. Je pense alors que c’était plus facile pour moi de baisser l’intensité de mon approche vers le client plutôt qu’une personne plus timide qui doit se forcer à interagir avec sa clientèle. Je me demande aujourd’hui en quoi les échanges entre clients et vendeurs diffèrent entre le B2B & B2C…

Techniquement j’ai appris à utiliser le logiciel d’encaissement « shopcaisse » qui était particulièrement intuitif à utiliser après une petite formation. Le magasin n’était pas doté d’un système d’encaissement, le logiciel était sur un ordinateur. J’ai pu effectuer toutes les opérations qu’un magasin rencontre au jour le jour: vendre, encaisser de l’argent ou une carte de crédit, créer un bon d’une certaine valeur pour un client qui rend un produit, créer une remise si un produit est soldé, créer les documents de détaxe pour les clients internationaux…

La partie là moins intéressante de mon travail était le revers de la médaille de la fin de journée, à la fermeture du magasin l’équipe de vendeur a pour mission de remettre en place le magasin pour l’ouverture du lendemain matin. Les chaussures sont alignées, l’espace entre les cintres doit être uniforme, les cintres doivent être dans le bon sens pour faciliter le retrait du produit hors du rayon. Si tous ces détails me paraissaient anodins aux débuts de ma période au magasin, c’était seconde nature d’assurer une présentation optimale pendant les dernières semaines que j’ai passé à Urban Jungle.

Si cette compétence ne sera pas des plus utiles dans ma vie, apprendre à rechercher une certaine paire de chaussure dans la réserve était la compétence qui demandait le plus de travail, jusqu’à mes derniers jours j’avoue toujours avoir des moments perdus dans la réserve pour chercher une certaine référence selon le code produit et le système de rangement de la réserve. Mes collègues étaient très compréhensifs de mes difficultés et m’aidaient bien souvent.

Enfin, mon objectif majeur était d’opérer dans un pays ou je ne maitrisais pas totalement la langue, ma capacité à communiquer en Espagnol a définitivement progressé au cours de l’été, je suis particulièrement reconnaissant d’Urban Jungle pour m’avoir donné une plateforme pour progresser en Espagnol malgré mes lacunes à l’entrée.

À suivre…

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.