Le parvis de Notre Dame prend des couleurs


Pour fêter le 150e anniversaire de la basilique Notre Dame de la Garde, l’association Kid&Sens décore le parvis avec de la laine de toutes les couleurs.

Statues, bancs, rambardes et lampadaires ont été couverts de laine pour fêter le 8e centenaire de Notre Dame de la Garde.

Depuis le 8 décembre 2013, le diocèse a ouvert une année Mariale car cela fait 800 ans qu’a été édifiée la première chapelle dédiée à Marie sur la colline de la Garde, et 150 ans qu’est née la basilique actuelle. Cette année jubilaire se clôturera le 7 décembre prochain, avec une procession et une messe d’action de grâce. Pour cette occasion, “toute la colline se met en couleurs pour traduire la joie de notre coeur”, se réjouit le père Jacques Bouchet, recteur de la basilique.


Le diocèse a fait appel à l’association aixoise d’animation artistique Kid&Sens. Celle-ci a collecté des pelotes de laine auprès des Marseillais, puis a organisé des ateliers de tricot afin d’habiller les grilles, les rambardes, les lampadaires et les bancs du parvis de Notre Dame de la Garde.


Chloé et sa collègue de Kid&Sens animent des ateliers de tricot pour décorer le parvis.

“La collecte a très bien fonctionné”, assure Chloé, plasticienne et membre de Kid&Sens. “Nous avons reçu beaucoup de pelotes de laine ou bien de carrés tricotés, ajoute-t-elle. En revanche, il y a bien moins de monde qui participe aux ateliers pour décorer le parvis.” Mais certains Marseillais, charmés par l’idée de promouvoir le patrimoine de la ville, ont pris de leur temps pour ornementer ce site emblématique. C’est le cas d’Anna, qui vient régulièrement donner un coup de main aux membres de Kid&Sens. “C’est une bonne action et c’est bien de faire participer la population”, témoigne la Marseillaise, ravie de mettre en avant “cet endroit magnifique”.

En plus des décorations, des couvertures ont été conçues avec les carrés de laine offerts par les Marseillais. Elles seront exposées lors des festivités du 7 décembre, puis “elles seront offertes à des accueils de nuit et à la Croix rouge”, affirme le père Jacques Bouchet. Il ajoute que “toutes les pelotes de laine non utilisées seront redistribuées à des associations ou des groupes de couture”.

Dates des ateliers et déroulement de la journée du 7 décembre 2014

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Sarah Nattier’s story.