La vidéo 360°, un grand pas dans l’immersion

Je suis présent au Salon de l’Agriculture depuis 6 ans, je crois depuis longtemps à la visite virtuelle et à l’immersion. Aujourd’hui, la technologie nous permet de proposer des contenus innovants dans le but de faire vivre l’évènement depuis l’intérieur à celles et ceux qui ne peuvent se rendre sur place. Du service public 2.0.

La 360Cam de Giroptic

Quand j’ai appris que l’équipe innovation de France Télévisions Éditions Numériques était en contact avec Giroptic et que j’allais pouvoir disposer d’une pré-serie de leur 360Cam pendant le salon de l’agriculture, j’ai vu des 🌟🌟🌟 !

J’allais enfin pouvoir proposer aux internautes une expérience de visite virtuelle réaliste, une déclinaison moderne du concept de Balade Numérique.

L’internaute ne sera plus spectateur mais bien spectacteur (1). On allait lui donner la possibilité de sortir du cadre et de choisir son angle de vue. Retour sur 3 jours d’expérimentation.


🔶 Les débuts avec la camera

Je suis parti avec Nadjette Maouche, Journaliste à France 3 Toutes régions, réaliser une première expérience d’interview , statique.

Au fil de notre visite, nous sommes passés devant un enclos avec des veaux. J’ai de suite imaginé une seconde séquence qui allait réellement tirer partie du 360 : l’interview d’un éleveur au milieu de ses bêtes.

Devant l’enclos, j’ai dit à Nadjette une phrase qui commençait par quelque chose comme : “ Si on ne fait pas une Interview en 360 au milieu des p’tits veaux, autant rendre la caméra tout de suite…” Elle m’a répondu : “Ok, dans l’enclos ?” On s’est alors dit qu’on était à fond dans l’immersion.

Pendant la première prise, les veaux étant très curieux, ils ont fait tomber le pied de la caméra. Petit aléa du tournage en immersion… Mais je voulais vraiment cette séquence et je suis plutôt content du résultat.


Les internautes connaissent encore peu les contenus 360 et surtout ne savent pas forcement les visionner. Le contexte de visionnage est parfois assez chaotique. Par exemple, si vous êtes en ce moment en train de lire sur un iPhone , nous ne visionnerez pas correctement les vidéos insérées dans cet article. Vous pourrez cependant les retrouver via l’application Youtube de votre iPhone (Recherche “France 3 Toutes Régions 360”) .

Pour expliquer à l’internaute qui s’agissait d’un contenu différent, j’ai donc pensé ajouter en début de chaque vidéo un logo “France3 Vidéo 360” avec flèches en mouvement pour inviter l’internaute à utiliser sa souris ou bouger son téléphone pour naviguer virtuellement dans la vidéo.


🔶 Guider le spectacteur dans la vidéo

J’avais repéré un stand qui présentait des innovations en robotique et en réalité augmentée appliquées au domaine agricole. J’ai donc réalisé plusieurs interviews proposant ainsi à l’internaute de naviguer dans le stand afin d’y rencontrer ces ageekulteurs.

Sur cette séquence, l’idée était d’attirer l’internaute sur moi, en lui indiquant que j’étais à sa gauche.

Les mouvements rapides sont à proscrire, nous avons fait un léger travelling avant pour rejoindre le 3ème agriculteur. Cela fonctionne plutôt bien.


🔶 La 360 pour filmer le mouvement

Pour la rencontre avec Parrot et Airinov, comme il n’y a pas de plans d’illustrations, je rapproche le capteur Sequoia de la caméra lorsque l’intervenant le présente.

Le trépied était positionné à mi chemin entre le drone et nous, il invite le spectacteur à lever la tète pour découvrir le drone. Même si l’internaute a la possibilité de choisir son axe de vue, il est bon de le ramener vers l’endroit de la sphère sur lequel on souhaite qu’il regarde, de le guider.

Pendant que l’on présente le drone, j’oriente mon regard dans sa direction, remontrant ainsi l’axe vers lequel se trouve le sujet. Les briefs avec les intervenants sont très importants.


🔶 La 360 dans les coulisses

L’idée était de faire vivre aux internautes les dernières minutes avant la prise d’antenne. Dans cette vidéo, Vincent Ferniot s’adresse directement aux fans Facebook de l’émission et présenter le thème de l’émission du jour. L’internaute se retrouve au centre du plateau entouré des visiteurs du Salon de l’Agriculture et peut découvrir l’effervescence des derniers préparatifs des équipes de productions.


🔶 La 360 pour participer

J’ai laissé la caméra 360 à Samuel Chassaigne, un JRI de France 3 Limoges qui est allé suivre une partie de la visite d’Emmanuel Macron. Dans cette séquence, nous sommes avec le ministre Emmanuel Macron lors d’une dégustation de vins, son service d’ordre, ses groupies avec leurs smartphones, les journalistes, les caméramans et au-dessus d’eux le bataillon des micros de chaînes d’information.

Une fois de plus, l’internaute est au coeur de la scène. L’expérience est inédite.


🔶 La 360 au coeur de l’émotion

Toujours dans un esprit immersif et pour proposer un nouvel angle de vue, j’ai posé la caméra au sol dans des enclos de bébés animaux : Quelques séquences émotion que nous avons mis en avant sur nos réseaux sociaux.


🔶 La 360 au coeur de l’action

Pour la première fois, on pouvait découvrir à l’entrée du Salon de l’Agriculture une démonstration de Timbersports. Le principe est simple : 2 équipes de bûcherons s’affrontent pour tronçonner à grands coups de haches 4 gros rondins de bois et arriver première. C’était l’occasion de placer la caméra au coeur de l’action, au plus près de la scène, au centre. La 360 prend tout son sens.

En bonus une petite vidéo autour de la préparation de cette séquence réalisé en MoJo par Claude Tronel.

Saurez vous retrouver la 360cam sur cette photo ? © Cédric de Saint Martin

🔶 La 360 ça se prépare ou pas

Je rappelai plus haut qu’il était nécessaire de prévoir un briefing avec les intervenants. Cela implique d’avoir à l’esprit un scénario, disons plutôt une trame pour votre séquence. Il n’y aura pas (ou très peu) de montage il est donc important de savoir ce que l’on veut raconter, quelle expérience nous voulons faire vivre à l’internaute.

Le positionnement de la caméra est aussi important. On mettra face à l’objectif principal l’axe que l’on souhaite afficher lorsque l’internaute débute la visualisation de la vidéo.

Côté prise de son j’ai essayé plusieurs micros, l’enregistrement était fait sur un iphone.

L’étape d’après consistera à capturer le son en 360, certains fabricants comme Seinheiser travaille sur des systèmes complets de la capture jusqu’au mixage.


🔶 De l’infographie pour un contenu 360 augmenté

Pour cette série de vidéos, je n’ai pas utilisé d’infographie, hormis pour l’introduction.

Nous allons pouvoir augmenter le contenu en insérant des infos, des images ou encore des vidéos. Pour la vidéo de présentation avec le drone, on pourrait par exemple insérer les spécifications techniques de l’appareil ou encore les images prises par le capteur multispectral.

Pour celle des ageekulteurs, nous pourrions proposer aux internautes de voir les lunettes de réalité augmentée ou le robot de plus près. Pour cela , il sera donc nécessaire d’ajouter des contenus pour pouvoir donner plus d’information au spectacteur.

Un cas d’école : la vidéo de l’interview de Michele Obama publié par The Verge est un très bel exemple de vidéo 360 contenant des infographies et de la vidéo 2D.

Pour insérer des éléments et les déformer, il y a plusieurs possibilités . La première, la plus simple consiste à prendre une image et appliquer une déformation sphérique dans Photoshop. C’est assez sommaire mais ça peut convenir dans certains cas.

Pour 99$, il existe un plugin After Effect nommée Skybox qui vous permettra de déformer le contenu et le positionner n’importe où dans votre vidéo 360.

Un autre plugin 360VRToolbox pour Finalcut X (plus onéreux, 1200$) propose de nombreuses possibilités. En plus de disposer de bons nombres d’effets, ce plug in vous permettra de visualiser dans votre Occulus Rift le résultat en temps réel.

Les outils de post-production arrivent. Ce n’est que le début.