Le scandale BlaBlaCar

Ou comment se faire dépouiller au nom de la sécurité!

Un petit coup de gueule. Oui mais bon y a de quoi quand même, ils ont juste tué le covoiturage.

Petite mise en contexte : de 2004 à 2012, j’utilisai grandement l’ancien site de blablacar, qui s’appelait à l’époque covoiturage.fr . Le vrai covoiturage. On avait nos profils avec nos infos, photos, trajets, téléphones, mails, commentaires…le tout accessible par tout le monde. On partageait le coup du trajet par le nombre de passager (Lyon Marseille à 2 : 30 euros chaque, si on est 4 : 15euros), on s’appelait, on échangeait nos coordonnées, voir si on peut s’arranger pour récupérer les gens proche de chez eux sans faire de détour. Enfin du covoiturage, entre adultes responsables et consentants, tout se passait pour le mieux d’ailleurs.

Et la Bim. 2012. La fin du monde. Tout devient payant. L’inscription, poster un trajet, réserver un trajet, pas de contact entre personne sinon on paierait pas après, on est pas si con que ça quand même.

La principale justification pour ce paiement, c’est la SÉCURITÉ. Plus de lapins des conducteurs (j’en avais jamais eu avant remarque), des passagers, un prix fixe, une surveillance des permis de conduire, patati-patata. On nous présente un système marchant sur la CAROTTE et le BATON. La contribution demandé par le site est tout simplement honteuse, 5 euros en moyenne à chaque trajet et pourquoi? Comme si personne n’était responsable, humain, on va laisser des gens au point de rendez-vous avec sa valise, sans prévenir qu’on ne vient pas. Gnark Gnark!

On ne fait pas confiance aux gens, on ne leur laisse même pas le temps de montrer qu’on peut leur faire confiance.

Imaginez un peu, que Couchsurfing devienne payant. Au final c’est exactement la même chose. Une entraide communautaire qui pourrait devenir un business, à la sauce BlaBlaCar. On paie pour sa nuit comme ça on est sur que la personne ne nous laisse pas crever de froid dans la rue. La SÉCURITÉ nom de dieu. Et ou est la foi en l’Homme qui peut faire des actes désintéressé?

Avec le prodigieux système de BlaBlaCar, se crée de nouvelles personnes qui profitent de ça. Des Grenoble-Lyon a 12 ou 15 euros, à 8 dans un espace, il ramasse ses 100 euros pour faire 100 km. Ah oui, et il vous laissera au métro à l’autre bout de la ville, il a pas que ça à foutre hein.

Oui mais ça reste moins cher que le train. Oui d’accord, mais alors on arrête d’appeler ça du covoiturage, ce n’est plus une entraide communautaire, c’est un business. Et la COMMUNAUTÉ dans tout ça, elle dit quoi?

Aucune interaction préalable ou presque, un point de rendez vous, une description du véhicule, et roulez jeunesse. Je parlais avec une femme qui a fait 10 km en auto pour aller au point de rendez-vous, se garer à 500m dans un parking gratuit, pour finalement se rendre compte que son “covoitureur ” habite à 200m de chez elle. Merci donc l’ÉCOLOGIE, mise en avant par les défenseurs du site, qui a vendu son âme au diable, passant d’un modèle gratuit qui fonctionnait diablement bien, à la course à l’argent et au monopole mondial, rachetant et tuant toute concurrence gratuite avec les millions de dollars injectés dans la société…

Alors oui, certains me diront que ça coûte cher l’entretien d’un tel site, la pub, les mises à jour, le personnel. Oui c’est vrai. Mais après tout, ça ne devrait pas être au ministère des TRANSPORTS et de l’ENVIRONNEMENT de soutenir ce projet la pour qu’il reste gratuit, mieux fait et encore plus utilisé, par tout le monde et même et surtout les plus MODESTES?

Allez salut, je m’en vais dépouiller….euh….déposer du monde à la gare.