Pour une French Tech Montpellier vertueuse, transparente et bienveillante.
Marie-Laure BISCAYE VIE
397

Une remarque : les anglicismes du type “ happy French Tech Members” ne sont-ils pas ridicules et désuets (sinon infantilisants) ? Renier sa langue (sa culture donc) même en interne, sous prétexte d’une meilleure visibilité, demeure du bien mauvais racolage.

Like what you read? Give Frédéric Laudet a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.