Pour une French Tech Montpellier vertueuse, transparente et bienveillante.
Marie-Laure BISCAYE VIE
207

Une remarque : les anglicismes du type “ happy French Tech Members” ne sont-ils pas ridicules et désuets (sinon infantilisants) ? Renier sa langue (sa culture donc) même en interne, sous prétexte d’une meilleure visibilité, demeure du bien mauvais racolage.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Frédéric Laudet’s story.