Ce qui vit dans ma salle de bain.

Comme l’appétit viens en mangeant, l’araignée vient en tissant.
J’ai baptisé la mienne Nathalie.
J’hésitais entre Naphtaline et Nathan, alors j’ai fais un compromis.
Nathalie fait deux mètres au garrot et vit dans ma salle de bain.
Chaque jour, sur la route de ma douche, je salut très courtoisement.
il faut toujours saluer courtoisement les femmes de bonnes compagnie. Nathalie étant une araignée, je la salut même très courtoisement, question d’améliorer les relations inter-espèce.
Vous me suivez ?
Fin non, ne me suivez pas, je suis sur la route de ma douche et c’est, dans mon rituel quotidien quelque chose que je préfère vivre seul. (Ou alors avec Nathalie, mais Nathalie vit chez moi, alors que vous êtes juste un lecteur. Nous n’avons pas le même niveau d’intimité)
Quand je sors de la douche, Nathalie me regarde me raser. Nathalie ne se rase pas elle, c’est son coté nature je crois. Je dois vous avouer que je n’ai jamais osé lui demandé. Vous oseriez vous, demander à une araignée de deux mètres -au garrot- pourquoi elle ne se rase pas ? Moi non, je ne suis pas fou. Puis de toute façon je vais pas imposer les critères de beauté du patriarcat occidental à mon araignée, elle se rase si elle veut et ou elle veut c’est une araignée indépendante.

D’ailleurs, je m’habille et elle non. J’ai bien essayé une fois de lui proposer de mettre une robe, mais ça ne lui va pas du tout, c’est trop typé, trop normatif. Quand aux pantalons, pour des raisons évidente ce n’est pas pratique. Alors je suis le seul de mon appartement à m’habiller

Ami lecteur, je crois que tu commences à me comprendre. Inutile de t’expliquer pourquoi je ne lui tiens pas rigueur de manger des cadavres d’animaux. Nathalie fait ce qu’elle veut tant que je peux boire mon jus d’orange et manger mes céréales. Je ne vais certainement pas lui imposer mon régime végétarien. Chez moi on est libre. (Sauf quand on s’accroche dans la toile de Nathalie, mais la on est mort donc ça compte pas)

Comme je vous le disais, Nathalie est apparu un jour ou je tissais, seul, dans la pénombre. (Oui je sais ça peut paraître étrange. Mais bon de nos jours, les rôles sont moins sexué, les hommes aussi ont le droit de tisser aussi et puis je fais ce que je veux, je suis chez moi)
Ces yeux débordant d’affection me regardait passer le fil entre mes doigts avec l’attention d’une connaisseuse. (Et vous savez à quel point les araignées tissent mieux que les humains). Alors je l’ai gardé. Depuis, comme vous l’aurez compris, elle vit dans ma douche.

On m’a souvent dit qu’avoir une araignée comme ça c’est pas pratique, ça mange les invités, c’est pas affectueux, ça fait peur aux enfants. On m’a dit que je ferrais mieux d’avoir un chien. Mais je peux pas avoir un chien, il se prendrais dans la toile de Nathalie.

Il parait que Nathalie à un caractère de merde, Je ne trouve pas. Franchement, vous devriez essayer de parler avec le kraken qui vit dans l’évier de ma voisine. Bob, lui, il a un caractère de merde.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Bruno’s story.