Bertrand tu as profondément marqué mon parcours professionnel et je pleure aujourd’hui ta disparition.

Je me souviens, tout jeune bibliothécaire de tes livres que tant d’aspirants bibliothécaires ont lu et relu, c’est ton intelligence qui m’a donnée envie de faire ce métier.

Je me souviens de l’honneur de participer à quelques réunions du groupe PolDoc et de la chance que j’avais d’assister aux échanges entre toi et Thierry Giappiconi.

Je me souviens du moment vertigineux où j’ai compris que le « web 2.0 » devait permettre de repenser les bibliothèques sur tes fondations.

Je me souviens mes premiers pas de formateur sur les politiques documentaires dans lesquelles ta présence et tes écrits étaient permanents.

Je me souviens des premiers débats que nous avons eu sur le forum Poldoc concernant l’application des niveaux aux segments de collections via la méthode du conspectus.

Je me souviens de ce déjeuner en tête-à-tête avec toi à Lyon et de notre passionnante discussion qui a confirmé mes intuitions sur les fondements de la médiation numérique.

Je me souviens de ma fierté d’engager le débat avec toi dans nos blogs respectifs, de mon plaisir d’être cité par toi.

Je crois que tu m’a apporté le goût de la controverse intelligente et bien plus encore. Merci, repose en paix.

Cet article Bertrand Calenge, repose en paix est apparu en premier sur .