“Sauf qu’en interne, mener à bien un projet sortant un peu des carcans habituels relève bien souvent d’un « processus complexe, qui ne va pas de soi, et que l’innovateur est rarement en capacité d’assurer seul », explique le rapport. Celui-ci propose ainsi de créer un « statut de l’innovateur public », dont les contours resteraient à définir : « De nombreux agents signalent des difficultés à faire reconnaître et valoriser par leur hiérarchie deux types de tâches : d’une part l’innovation en elle-même, qui nécessite une bienveillance de l’administration (droit à l’erreur, reconnaissance et protection de l’agent…) et d’autre part sa diffusion, qu’il s’agisse d’innovations publiques ou sociales (temps consacré aux échanges avec des partenaires, y compris les sites ou services repreneurs, intérêt de ce travail pour l’administration employeuse…). Sur ce dernier point et plus spécifiquement pour l’essaimage d’innovations publiques, ce travail juridique pourrait aussi poser des cadres nou “ source : http://www.nextinpact.com/news/98634-bientot-statut-dinnovateur-public-pour-fonctionnaires.htm