Lionel Dujol m’a récemment fait découvrir un chouette dispositif passerelle de médiation numérique des savoirs. L’Awesome Box est un dispositif tellement simple qu’on se demande pourquoi personne n’y avait pensé !

C’est donc une boite de retour qui est destinée aux documents que les usagers ont trouvé awesome (formidaaaaable). Une fois déposés dans cette boite, le retour est effectué et les documents sont tagués avec la mention awesome. La liste des titres est alors publiée automatiquement sur une page web et la liste est également diffusée sur twitter. C’est tout bête et c’est même pas récent puisque le projet date de 2011. Le code est accessible on peut facilement imaginer de modifier le dispositif pour proposer plusieurs boites : ce que les gens ont détesté, adoré, ce qu’ils recommanderaient à leur mère, leur frère, etc. Une fois rendus, j’imagine que l’idée est de le remettre en circulation le plus vite possible…

Typiquement le genre de dispositif qui permet de percevoir les investissements liés à la RFID comme des opportunités de médiation et pas uniquement comme des coûts logistiques. Certaines bibliothèques ont repris et adapté le concept, c’est le cas de la Brookline Public Library qui l’a adaptée sous forme d’un TARDIS en référence à la série Docto Who.

Ce projet est issu du Library Innovation Lab de Harvard

lil.law.harvard.edu

lil.law.harvard.edu

Cet article L’Awesome Box ou comment hacker le système RFID d’une bibliothèque est apparu en premier sur .