Cycle Démarches : conférences inspirées

Maud LC, artiste et designer a monté ce projet avec Romain Arazm, historien d’art et journaliste. De leurs deux regards, ils ont monté un projet de rencontres pluridisciplinaires avec, toujours, le regard d’un artiste en ligne commune.

Qu’est ce que les Rencontres “Démarches” ?

[Romain Azram] : Les rencontres DEMARCHES sont un temps d’échanges et de partages où créateurs (artistes-designers-entrepreneurs), penseurs et citoyens interagissent autour de la diversité des approches de trois notions : l’esthétique, l’éthique, et les modes de vie.

Suffisamment générales pour permettre la transdisciplinarité, ces notions sont autant de pivots conceptuels autour desquels un bon nombre de sujets de notre époque gravitent. Le caractère abstrait de ce regroupement de notions s’incarnera au cours des six rencontres lors de la saison 2018 avec des thématiques comme celle de l’Art, de la Nature, du Voyage, de la Politique, de la Spiritualité et de l’Imaginaire.

Une fois tous les deux mois, et en compagnie de deux invités à la confluence de l’Art et des Sciences Humaines, les rencontres entremêleront des prismes pour obtenir un éclairage nouveau, un point de vue différent sur des objets intellectuels innovants. Issus de questionnement liés à la pratique de l’art, de l’artisanat, de la place de l’art dans nos sociétés et dans nos vie, DEMARCHE franchit allègrement les disciplines et les époques pour explorer des territoires parfois très éloigné de l’ici et maintenant.

Comment avez-vous eu l’idée de monter ce projet ?

[Maud LC] : L’artiste s’intéresse ontologiquement à l’Esthétique, qu’il crée, bouscule, réinvente… Il vit et incarne aussi une époque, et par là même un Mode de vie, dont il est le reflet d’une manière ou d’une autre.

Aujourd’hui, il me semble fondamental, avis subjectif et personnel et au demeurant hautement polémique, d’intégrer la question de l’Ethique dans ma démarche artistique. Mon intuition étant que notre environnement, c’est-à-dire la nature, les matières, formes et objets qui nous entourent, nous imprègnent silencieusement mais profondément. Ce questionnement, inéluctablement philosophique voir métaphysique, m’encombre, me perturbe, autant qu’il me fascine. Me freine-t-il dans mon élan créateur ou en accélère-t-il le développement ? Me disperse-t-il dans ma concentration esthétique ou la subjugue-t-il ? Pour m’aider à y répondre, je converse depuis des années avec des penseurs de notre temps, des ethnologues, des psychologues, des philosophes, des historiens d’art… car quoi de plus merveilleux que d’assumer cette fragilité en leur demandant d’y réfléchir ensemble. Et si d’autres créateurs se posaient la même question ?

Partant de cette hypothèse, avec la complicité de mes amis Romain Arazm et Evelyne Kuoh, nous avons lancé en 2017 un premier cycle de rencontres afin de tenter de déplier ce triptyque Esthétique, Ethique et Modes de Vie. Nos réflexions ne font que commencer, nous lançons les rencontres 2018.

Menez-vous ce projet en bénévole ?

Le projet fonctionne aujourd’hui sur la base de la passion et du bénévolat. Executive Art a été notre mécène en 2017–2018 et nous recherchons actuellement un mécène pour nous accompagner en 2018–2019 !

Quelles sont vos actualités sur le projet ?

La prochaine rencontre aura pour thème le Voyage. Elle se tiendra en mai et nous annoncerons très prochainement la programmation sur notre page facebook.

Like what you read? Give Le blog de l’IFs a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.