L’art d’apprécier un ciel bleu.

Les choses peu importantes sont en fait les plus importantes.

#nofilter

J’ai pris la photo d’illustration de cette histoire lors d’une journée d’août qui n’était pas belle pour moi. Je n’avais vraiment pas la tête à regarder quoi que ce soit d’autre.

Pourtant un instant j’ai tourné la tête à ma droite et là j’ai vu la Tour Eiffel. La Dame de fer.

Je ne suis pas né à Paris et je n’y ai pas grandi. J’y vis depuis quelques années maintenant mais je reste Montpellierain dans l’âme. Chaque fois que je prends la ligne 6 entre Passy et Bir-Hakeim qui est une ligne aérienne qui passe sur le pont de Bir-Hakeim, je ne peux m’empêcher de lever les yeux et de regarder la tour Eiffel.

Ce jour-là je marchais sur le pont, je me suis dit que le ciel de Paris n’était jamais autant dégagé et bleu et que ça méritait bien une petite photo.


Prendre le temps de laisser s’écouler le temps peut vous aider.

On oublie souvent de prêter attention aux petites choses qui nous entourent. Pourtant prendre le temps de profiter d’un rayon de soleil ou d’une brise n’est pas inutile, bien au contraire.

S’arrêter au milieu de la rue en pleine pluie pour écouter le clapotti des gouttes ne fera pas de vous quelqu’un de fou ! Quelqu’un de mouillé à la limite.

Dans le vacarme de la ville n’oubliez pas de prendre un instant pour regarder autour de vous. Il faut profiter d’un banc ou du calme d’une petite place pour penser à soi.

Porter votre attention sur les petites choses vous permettra de relativiser, de prendre votre temps. Pourquoi pas de changer votre perception du monde ?

Un changement d’échelle peut vous faire changer de perspective.

Regardez cette modeste plante. Voyez cette fourmi passer. Toute sa vie est là, entre vos deux pieds. Son univers se résume à ce coin de mur. Et vous ?

Peut-être que vous réduisez votre existence à une petite boîte. Que vous faîtes le choix de ne pas voir ce qui ne vous concerne pas directement.

Seulement vous êtes humains — sauf toi robot indexateur de Google, toi je te salue—donc la boîte qui fait votre réalité est modulable. D’un coup d’oeil vous pouvez pousser les murs de votre monde et choisir de voir les choses différemment. Vous pouvez adopter le point de vue d’un autre à loisir.

S’arrêter et profiter d’un ciel bleu, d’une lune ou d’un brouillard (pas de discrimination météorologique) vous aide à réaliser votre petite taille à l’échelle de l’humanité, du monde.

La Bille Bleue — La Terre vue par Apollo 17 en 1972, une des images les plus partagées au monde.

L’une des images la plus partagée du siècle est une photographie de la terre prise par Appolo 17 en 1972.

Au cas où, c’est la photo juste à gauche.

On partage cette photo parce qu’elle nous aide à nous rendre compte de notre petite taille dans l’univers. Toute l’humanité tient là, sur cette Blue Marble, la Bille bleue.

Si vous voulez un effet similaire, ouvrez Google Map, entrez votre adresse et d’un coup réduisez l’échelle de la carte au maximum. Vous êtes ce tout petit point rouge, ces simples coordonnées géographiques.

Autour de vous plus de 7 Milliards de personnes existent également, partagent des joies, des peines.

Avec tout ça en tête, est-ce que vos problèmes sont biens les plus importants ?

Bien sûr que l’on a toujours tendance à revenir à nos besoins. Nous existons dans le cadre fini d’un corps. Au final la trace qu’on laissera dans le monde sera limitée.

Se rappeler que d’autres mondes que le notre existent permet de prendre de la distance — littéralement — sur nos propres problèmes.

Dépasser le sentiment de vide absolu.

Je dois vous prévenir sur le travers de cette méthode. Celui qui consiste à adopter un relativisme absolu sur tout et toute chose. On a vite envie de se dire que rien n’a plus d’importance et qu’il faudrait tout abandonner.

L’idée ici n’est pas de tout abandonner et de partir méditer à vie. Cet effort doit permettre de se débarasser des préoccupations superflues et de revenir à vos véritables motivations.

Vous agissez toujours en fonction d’une motivation propre. C’est en vous que vous trouvez la force de vous lever le matin. Cette mise à l’échelle doit donc vous aider à vous retrouver.

Au milieu du bruit de la ville, de l’immensité de la terre vous existez. Vous pensez, vous vivez, vous lisez cet article. Vos convictions vous permettront d’arriver au bout de vos objectifs et de dépasser vos soucis.

En fait, un beau ciel bleu c’est plein d’espoir non ?

#nofilter

Pour partager l’amour des petites choses, j’ai fondé en 2012 l’association Hauts Parleurs. Elle me permet de rencontrer les élèves des classes des collèges de France pour favoriser la prise de parole en public. Tous les membres encouragent élèves comme professeurs à une prise de parole curieuse au sein des classes. L’association porte ainsi une vision rénovée de l’école.

Un de vos proche à besoin d’inspiration de temps à autres ?
Recommandez cette histoire (💚), partagez-la et commentez-la avec moi. Vous pouvez également entrer en contact avec Hauts Parleurs directement sur notre site internet ou sur Twitter.

Vous aussi vous pouvez changer les choses, un ciel bleu à la fois !