Confusions

Entre le petit jeune qui veut mener sa révolution en nous retweetant toutes les heures la malhonnêteté des gens, et les sites d’informations qui me répètent plusieurs fois par jour qu’un roi est mort quand des millions crèvent et n’intéressent personne, moi j’ai envie de tous les envoyer voir ailleurs si j’y suis.

J’aurai pu désactiver les tweets du petit génie, et me désinscrire de toutes ces newsletters inutiles, mais ça semblait trop facile… et après réflexion, égoïste. J’allais encore une fois opter pour la fuite, faire l’autruche, me précipiter vers la sortie et constater plus tard que ce n’était qu’une énième impasse. Fuir au bout du monde ne le rendra pas meilleur, et contrairement à ce que j’ai toujours cru, ne me rendra pas plus heureuse non plus.

Je me suis demandée comment je pouvais éloigner des personnes négatives de mon entourage sans m’enfermer dans une bulle où j’ai l’impression que tout va bien quand en réalité rien ne se passe. Comment me défaire de ces médias qui me harcèlent sans couper tout contact avec la réalité ?

Jusque là j’avais toujours choisi de regarder ailleurs, ailleurs était toujours plus rassurant. Regarder ailleurs avant que ça n’explose, comme si j’essayais de distraire le maître du temps… Regarder ailleurs en attendant que la vie passe, en attendant que les blessures guérissent, en attendant qu’un jour tout rentre dans l’ordre, comme par enchantement.

J’ai aussi toujours su que je passais à côté de ma vie en la fuyant tout le temps, c’est l’attitude d’une personne qui refuse de jouer le jeu, croyant être plus intelligente que les autres juste parce qu’elle refuse de se mouiller. Je confondais cette mise en quarantaine avec la liberté. Je pensais être forte quand je refusais de le supplier de rester alors que j’avais surtout la trouille de me voir rejetée.

Je crois que je suis prête, prête à faire face à la réalité, la mienne d’abord puis tout le reste. Je crois que je suis prête à prendre des positions et à en assumer les conséquences, parce que ça représentera qui je suis et que ma voix compte.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Supernova’s story.