Laissez danser les fous sur la colline

Deuxième partie de notre article : « Comment réussir à échouer ? ». Après avoir étudié les facteurs psychologiques de l’aversion au risque, nous analysons ici comment une entreprise peut y pallier. En créant un environnement favorable à la créativité et à l’apprentissage, certaines parviennent à développer une culture du risque tout en « passant à l’échelle ». L’exemple que nous avons choisi — Google — n’est pas anodin. Malgré sa taille, le géant de Mountain View a réussi à maintenir une vision et une culture exceptionnelles, que nous vous proposons d’explorer.