La Newsletter qui donne le Tempo !

Rubrique féminine — nos conseils en hygiène intime

Lutter de manière naturelle contre les douleurs menstruelles — septembre 2014

Conseils validés par un gynécologue

Les douleurs menstruelles, appelées scientifiquement dysménorrhées, sont fréquentes chez de nombreuses femmes. Elles sont dues à des contractions de l’utérus entraînées par une forte concentration de l’hormone ‘prostaglandine’. Voici une série de bonnes habitudes à prendre pour prévenir et soulager ces douleurs :

Efforcez-vous d’adopter un régime alimentaire très équilibré avant et pendant vos règles :
> Réduisez votre consommation de sucres raffinés, graisses et viande rouge qui ont un impact sur la production de prostaglandines.
> Evitez de boire du café pendant les douleurs car cela a un effet stressant sur le corps
> Consommez davantage de poissons gras (type saumon) et de légumes

Pratiquez une activité physique douce
Cela permet d’une part d’activer la circulation dans le bas du ventre et d’autre part d’oxygéner votre corps et d’atténuer le stress qui accroît les douleurs.
Si vous n’êtes pas une grande sportive, vingt minutes de marche d’un bon pas feront déjà de l’effet !

Mettez-vous au chaud !
La chaleur ayant un effet vasodilatateur et anti-inflammatoire, n’hésitez pas à vivre avec une bouillotte sur le ventre ou à vous plonger dans un bain chaud. Et pour les plus équipées, ajoutez dans votre bain quelques gouttes d’huiles essentielles d’estragon, de basilic ou de menthe.

Les tisanes salvatrices
> Menthe : faites infuser une cuillère à soupe de feuilles ou fleurs séchées dans 150ml d’eau pendant 5 à 10min. Buvez entre 2 et 3 tasses par jours, sucrées avec du miel.
> Camomille : proportions similaires. Buvez entre 3 et 4 tasses par jour.
Vous pouvez vous procurer ces feuilles dans une pharmacie par exemple.

Ces conseils vous aideront à gérer les douleurs normales liées aux règles. Si vous présentez des symptômes qui excèdent les douleurs habituelles et/ ou nécessitant la consommation répétée de médicaments anti-douleurs, il faut consulter un gynécologue ou votre médecin traitant.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Tempo! Mail’s story.