Four, three, two, one… The Fifth Day…

Là, ça va être très simple, on va partir dans une direction ou on peut se permettre toute la folie que l’on veut la plus totale.

On peut tout oser, tout créer, alors faisons-le.

On peut oser et on va l’exprimer ensemble.

Ne la bridons surtout pas et créons ensemble.

Parce que parfois, nous nous limiterons sur nos propres idées, ne leurs donnant pas vie, n’osant pas les créer, en les laissant de côté.

Car nos propres jugements sur ce que nous produisons peut-être purement dévastateurs.

Alors ne les laissons pas, nous paralyser et nous bloquer et osons marquer le pas et en laissant l’inventivité couler en nous

Et lui laisser la possibilité d’être, des idées folles, absurdes, invraisemblables.

La voie de la créativité est une voie qui peut avoir tout le sens qu’on lui donne.

Qui peut nous ouvrir des portes, si on ose les ouvrir.

Si on ose lâcher les chevaux et qui peut nous permettre d’oser nous développer, pour oser devenir différent.

Penser différemment et avoir le courage de se dire non cette idée peut satanément sembler être trop folle ou trop absurde mais je la ferais vivre quand même.

En se disant mais moi, je la kiffe cette idée et elle me fait trop rire alors je m’en fous du quand dira-t-on.

Et si j’ai cet autre pensée qui surgit en moi et me dit qu’elle n’a pas droit d’avoir la possibilité d’exister, de naître.

Et ben je ferais tout pour qu’elle soit et demeure.

Car une pensée créative qu’elle qu’elle soit. Peut devenir et avoir la possibilité d’avoir un avenir, une continuité.

Car elle est un processus.

Alors pourquoi la contraindre la bloquer l’empêcher d’être et de devenir.

Prenons le choix de laisser libre court à sa fantaisie et la laisser croître pour qu’elle grandisse en nous.

Comme une flamme ardente que rien, ni personne ne pourra consumer.

Comme disait le dicton de ce grand homme, la vie est trop courte pour la passer à vivre la vie d’un autre.

Alors assumons notre différence et faisons ce premier pas.

Comme d’habitude je ferais en sorte de donner mes exemples libre à vous de trouver les vôtres.

Alors les 2 questions du jour seront :

- (1ére question) :

* Quels sont les trois actions que je ne ferais pas mais que je trouve absolument horripilantes :

- La première est de sauter d’un gratte-ciel comme un I. Et là je prendrais mon envol et je volerais dans le ciel comme un aigle.

- Escalader la tour Eiffel ou la tour Montparnasse habillé d’un tutu comme une danseuse étoile et au sommet je me mettrais à chanter à la cucaracha et dandiner du popotin.

- Manger un esquimau au sommet d’un mat de bateau et chanter la chanson de Titanic et faisant comme si je jouais de la guitare avec une guitare invisible.

- (2éme question) :

* Citez 3 compétences folles et complétement loufdingue que j’aimerais acquérir :

- La première devenir l’homme invisible comme je pourrais aller là où je veux sans être vu et rentrer dans les endroits les plus inaccessibles du monde gardés secret voir les plus grandes merveilles du monde et les rendre accessibles au commun des mortels.

- Voler comme un oiseau comme ça, je pourrais voler dans les airs et aller là où je veux sans dépendre des transports.

- Devenir le plus grand prestidigitateur du monde et faire les tours les plus fabuleux, ceux qu’on n’aura jamais vus dans toute l’existence.

J’aurais parfois envie de dire qui va piano va sano mais parfois c’est bien aussi de pouvoir s’évader pour s’ouvrir à d’autres horizons inexploités.

Donc voilà pour cette Fifth Day et que la créativité soit et demeure en chacun de nous.

Hasta la vista…

Like what you read? Give David a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.