Préambule

La troisième circonscription du Gard, c’est un concentré de cette « France périphérique ». Un territoire essentiellement rural, deux villes moyennes et trois piliers économiques : l’industrie déclinante, le tourisme balbutiant et la viticulture reconnue. C’est aussi un territoire sur lesquels les disparités sont criantes : Bagnols la populaire et ses hautes tours de la cité des Escanaux y côtoie la huppée Villeneuve, ville la plus riche du département* carencée en logements sociaux et véritable réserve de la bourgeoisie Avignonnaise. L’industrie de l’Ardoise, abîmée par de nombreux plans sociaux, y côtoie le majestueux Pont du Gard ; le site nucléaire de Marcoule les villages de caractère aux vieilles pierres chargées d’histoire.

Politiquement, la circonscription, passée à gauche en 2012, est tenue par Patrice Prat, un député ex-PS longtemps figure des frondeurs et soutien affiché d’Arnaud Montebourg, dont les relations avec le maire PS de la ville centre, Bagnols, sont difficiles. Au casting pour ces législatives, de la gauche vers la droite : la Bagnolaise Geneviève Sabathé pour le mouvement de Jean-Luc Mélenchon la France Insoumise, la communiste Léa Comushian pour le Parti communiste, la conseillère régionale Bagnolaise Catherine Eysseric pour le PS, un(e) candidat(e) du mouvement d’Emmanuel Macron En Marche, la première adjointe de Saint-Etienne-des-Sorts Patricia Garnero pour l’UDI, la conseillère départementale et élue de Castillon-du-Gard Muriel Dherbecourt pour Les Républicains et un(e) candidat(e) du Front national. Autant dire qu’on y retrouve les ingrédients de la présidentielle : une gauche divisée, l’inconnue En Marche et un Front national attendu très haut, avec en plus une division à droite, et une indécision renforcée par le forfait du sortant.

Cette circonscription, je l’arpente de long en large depuis trois ans maintenant pour Objectif Gard, et je compte ici analyser chaque semaine la campagne qui s’y déroulera pour les élections législatives de juin prochain.

* en termes de revenu mensuel médian en 2015. Bagnols se classe 170ème.

Like what you read? Give Thierry Allard a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.