Comment mesurer l’influence ?

Pour mesurer l’influence d’un quotidien ou d’un hebdomadaire, il existe l’ACPM (Alliance pour les Chiffres de la Presses et des Médias, anciennement l’OJD), pour la radio et la télévision il existe Médiamétrie et pour mesurer l’influence des sites/blogs sur le web cela est un peu plus complexe…

Les critères

Pour Michel JAIS, Directeur Général d’Augure, qui travaille sur la mesure de l’influence sociale, l’influence est toujours contextuelle. Un influenceur possède son domaine d’expertise propre à lui (exemple : une blogueuse mode n’est crédible que si elle parle de son domaine de prédilection, elle n’aura pas d’autorité sur un autre domaine comme le gaming ou la cuisine par exemple). Elle n’a de l’influence que lorsqu’elle parle de cette thématique, contrairement aux célébrités qui elles, peuvent avoir de l’influence dans plusieurs domaines parfois très éloignés.

Un influenceur s’exprime sur plusieurs canaux de diffusions (réseaux sociaux, blogs, sites, etc) ce qui complique encore plus la tâche pour connaître son réel degré d’influence.

Partant de ces constats, Augure a déterminé trois grands critères pour mesurer l’infliuence :

1) L’exposition : il s’agit du capital d’audience que l’influenceur s’est constitué au fil du temps sur les thématiques recherchées (le nombre de visiteur unique de son blog ou du média pour lequel il écrit, etc…);

2) La part de voix : il s’agit du niveau de participation de l’influenceur au débat sur le sujet en question;

3) L’écho : il s’agit de la faculté de l’influenceur à faire relayer et propager son opinion sur les sujets considérés (au travers de retweets ou de liens pointant vers ses articles de blog par exemple).

Les outils

De nos jours, il existe également de nombreux outils pour mesurer son influence et celles des autres.

KLOUT

C’est l’outil le plus fiable et le plus utilisé pour mesurer l’influence. Il prend en compte la présence sur de nombres réseaux sociaux et attribue une note entre 0 à 100. Par exemple, Barack Obama a une note de 99 et est considéré comme la personne la plus influente sur Terre. Il permet également de voir les « scores » d’autres personnes.

Pour une entreprise ou une marque cela lui permet de savoir à qui s’adresser et surtout à qui répondre. Stéphanie LAPORT, consultante stratégie digitale pour de grandes marques, répond aux consommateurs sur les réseaux sociaux qu’elle gère en fonction de leur indicateur Klout.

Dans un récent reportage d’Envoyé Spécial diffusé sur France 2, elle explique répondre aux personnes influentes dans les quelques heures voire minutes et aux consommateurs ayant moins d’influence en quelques jours, car l’impact ne sera pas le même pour la marque.

La plateforme permet également de voir évoluer son influence au fur et à mesure du temps qui passe.

Pour vérifier cela, je me suis inscrit en février pour constater que mon influence est de 56 et qu’elle a tendance à stagner.

KRED

Kred, plus spécialisé sur Twitter, donne un score sur 1 000 et met en avant les hastags les plus utilisés sur le réseau social.

SOCIAL MENTION

Social Mention apporte des éléments complémentaires pour mesurer l’influence d’une marque sur les réseaux sociaux. Il suffit de rentrer son nom dans la barre de recherche pour voir ce qu’il en ressort et les tendances générales qui émergent.

Prenons l’exemple d’Alfaliquid, une marque avec qui je travaille sur son e-réputation et sa présence digitale :

On remarque que les avis sont positifs et que la marque n’est pas associée à de mauvais mots-clés.

On remarque que les avis sont positifs et que la marque n’est pas associée à de mauvais mots-clés.

SOCIAL BAKERS

Social Bakers permet de comparer les pages Facebook, profil Twitter ou Google + avec d’autres. Cela permet principalement de connaître ses principaux concurrents.

Pour devenir meilleur chaque jour > https://ancienbonarien.wordpress.com/