Que fais tu pendant tes vacances ?

#Blog #article3 #Vacances?

Salut les Neurones et bienvenue ceux qui découvrent !

Pendant le mois de juillet je suis tombé sur un article du journal Le Monde qui résume en une phrase ma nouvelle manière de voir les vacances « Les vacances c’est la santé… et la productivité ! ».

Tu es certainement comme 80% de la population et comme moi il y a encore peu de temps. Les vacances qui approchent te rendent de plus en plus impatient. Tu as envie d’y être ? Envie de t’évader ? Certainement !

Cependant j’ai une question pour toi en cette fin de vacances d’été 2017 ! Qu’as-tu fais pendant tes vacances ?

Si comme 80% des personnes ta réponse est « rien », « glander » ou toutes autre réponse pouvant se cacher derrière l’expression « j’ai profité en me reposant » alors tu as été victime de ce que je qualifie d’une perte de temps. Attention je ne suis pas là pour critiquer ! Après tout, c’est le seul moment où tu es réellement tranquille ! Le seul moment où tu n’as plus l’obligation de tenir des horaires, de courir partout ou encore de te forcer faire des choses que tu n’aimes pas vraiment faire ! Et si tu avais profité de tes vacances pour faire toutes les choses que tu aimerais faire pendant les périodes où tu travailles ? Tu sais, tous ces projets que tu as dans un coin de la tête mais que tu n’oses pas tenter par « faute de temps » ? Et si ces vacances étaient les dernières que tu devais passer ne rien faire ? Prends conscience qu’en procrastinant toutes tes vacances tu passes côté d’une opportunité monstrueuse : celle du temps.

Il existe deux visions face aux vacances:

. un moyen de lâcher prise
. un
moyen de prendre le contrôle

Ces deux axes sont régis par le principe de Pareto (je consacrerai un article entier ce principe que j’applique chaque jour et pour chaque action que j’entreprends)

Ce principe veut qu’il y ait une balance de 80 % contre 20 % dans chaque action de concrétisée par un individu.

J’entends par « lâcher prise » le fait de se laisser aller passivement tout au long de ses vacances et j’appelle « prendre le contrôle » le fait d’être actif dans les actions que l’on mène pendant ces dernières.

Aujourd’hui plus des 3/4 de la population utilise ses vacances de la manière suivante:

Et si aujourd’hui tu faisais le choix de ne plus te laisser guider par ton envie de procrastination mais de choisir de manière concrète et active le contenu de tes vacances ?

Je t’invite renverser le principe de Pareto et à utiliser tes vacances de la manière suivante:

Avant que je décide de faire partie de la minorité des personnes qui agissent pendant les vacances, je voyais l’arrivée de ces dernières comme une délivrance, un échappatoire. C’était en quelque sorte pour moi le moment où personne ne me prendrait la tête avec des choses que je n’aime pas. Le problème est que plus nous voyons dans les vacances quelque chose de grand, plus nous allons nous imaginer faire des choses et moins le moment venu nous saurons quoi faire.

Pour la première année de ma vie j’ai rendu mes vacances utiles ! Pour la première fois de ma vie j’ai réalisé quelque chose de concret, un objectif que je m’étais fixé ! Et pourtant ces vacances ont été les pires que j’ai jamais passé. J’ai fait le choix de travailler pendant deux mois pour gagner de l’argent. Et comme pour tout étudiant ce n’était pas un travail très valorisant. Alors j’aurais pu me plaindre sur mon sort, mais j’ai au contraire choisi de faire quelque chose qui me tenait réellement cœur pour contrebalancer l’aspect négatif. Ces vacances ont été une révélation pour moi. L’école et la vie en général nous apprennent obéir aux ordres, suivre la masse, travailler le plus possible et voir les vacances comme une délivrance, un moyen de ne rien faire sous prétexte de pouvoir enfin profiter de la vie. Jamais les écoles ou la vie ne nous apprennent que l’on peut rejeter les ordres, que l’on peut voir les vacances comme une opportunité d’être actif dans ce que l’on aime faire et donc de profiter de la vie d’une manière active. L’un n’empêche pas l’autre !

j’ai personnellement pris plus de plaisir dans mes vacances en travaillant 80% sur ce que j’aime réellement et en m’offrant 20 % de pure détente quand passant 80% de mon temps ne rien faire pour m’offrir l’illusion d’un répit.

Dans la vie de tous les jours nous ne sommes pas respecté pour ce que l’on est, ni pour nos compétences. Nous ne sommes jugés que par les résultats et les chiffres que nous apportons. Alors aujourd’hui je t’invite te respecter toi, respecter ce que tu es, prendre conscience de tes compétences et les travailler pour demain imposer un peu plus le respect que l’on te doit vis vis de ce que tu fais.

L’opportunité qu’offre les vacances doit être un moteur pour agir et non être le moyen de faire baisser le taux de révolte emmagasiné toute l’année. Ne pas agir quand nous le pouvons c’est laisser la révolte redescendre et finir par accepter les pressions extérieures qui étouffent les choses que nous aimons réellement. Cela revient vivre indéfiniment une vie qui n’est pas la nôtre. Je n’ai pas écris cela pour te faire culpabiliser mais pour t’encourager voir les vacances comme un début et non comme une fin, pour t’inviter utiliser l’ennui des vacances comme un profit.

Profite l’occasion de tes prochaines vacances pour changer une chose qui te tient cœur. Cela peut être de changer ton mode de vie, te mettre sport, apprendre sur ta passion, changer une habitude ou bien d’autres choses.

N’oublie pas que le meilleur investissement que tu puisses faire est en toi même.

Deviens un Neurone et rejoins notre communauté en me suivant sur Médium, YouTube ( Thomas MND )et la liste privée (prochainement) !