20 phrases à retenir de l’Université d’été de l’UDI

L’Université d’été de notre formation politique de centre-droit était organisée cette année à Vendôme, ville qui symbolise à la fois la force territoriale de l’UDI mais aussi un modèle de société que nous voulons construire, où la création de richesses économiques ne se concentre pas dans le coeur des métropoles et où le pouvoir politique ne se concentre pas à Paris. C’était tout l’objet de cette Université d’été consacrée à “La République Fédérée”. Retour sur cet évènement en quelques phrases clés.

UDI
UDI
Sep 14 · 8 min read
Image for post
Image for post
#LaRépubliqueFédérée.

1. La République Fédérée.

La République Fédérée était le thème central de cette Université d’été, ouverte à de très nombreux intervenants intellectuels extérieurs pour approfondir notre projet politique sur le sujet en vue de 2022, qu’il s’agisse de l’éducation, la santé, l’emploi etc …

Le 14 juillet, c’est la Fête de la Fédération. La République Fédérée, c’est celle qui est capable de rassembler les Français parce que l’Etat s’est recentré sur l’essentiel de ses missions. (…) Décentralisez ! A force de vouloir toujours tout faire, l’Etat ne sait même plus assurer les missions qu’il est le seul à pouvoir faire.” explique Jean-Christophe Lagarde.

Image for post
Image for post
« La République Fédérée, j’aime ce mot. Il n’est pas synonyme d’Etat faible : a-t-on l’impression qu’Angela Merkel soit une cheffe d’Etat faible ? » — Olivier Henno, Secrétaire général de l’UDI, Sénateur du Nord

2. Le retour du (Le)roy

Maurice Leroy, figure politique historique et incontournable du Loir-et-Cher, désormais Directeur général adjoint du Grand Moscou, a profité de cette Université d’été pour faire un retour remarqué au sein de notre famille politique, nous invitant à faire bloc au sein de l’UDI.

_

3 & 4. L’UDI, pilier renforcé des majorités sénatoriale et francilienne

Gérard Larcher nous a fait l’honneur de sa présence, à quelques jours des élections sénatoriales qui confirmeront très probablement les nets progrès de la majorité sénatoriale dont l’UDI est un pilier autour d’Hervé Marseille.

Elle dirige la première Région d’Europe aux côtés de l’UDI : Valérie Pécresse était notre invitée de cette rentrée politique consacrée à La République Fédérée. “Je veux adresser un message au Président de la République : Madame Merkel n’est pas faible parce que les Länder sont forts” a-t-elle ainsi affirmé, reprenant ainsi les mots de notre Secrétaire Général Olivier Henno.

Image for post
Image for post
Hervé Marseille, pivot de la majorité sénatoriale.

5, 6 & 7. Une République Fédérée qui change la vie

La nécessité de construire une République Fédérée initiant une décentralisation radicale dans notre pays a été le fil rouge de l’Université d’été.

La décentralisation n’est pas une modalité de gestion de l’action publique : c’est un choix de société majeur, celui de la subsidiarité” a ainsi rappelé Philippe Laurent, Maire de Sceaux et Secrétaire Général de l’Association des Maires de France. “La France est passée d’une décentralisation de décision dans les années 80 à une simple décentralisation d’exécution : pour l’UDI, les Maires ne seront jamais les sous-traitants de l’Etat” a-t-il poursuivi.

La députée du Nord Valérie Six a ainsi rappelé les grandes lignes de notre projet politique sur la Santé : la France doit prendre exemple sur les modèles allemand ou scandinave et décentraliser totalement la gestion de notre système de santé à de nouveaux Offices Régionaux Médicaux et Sociaux (ORMS), pilotés par les Régions et les Départements. Cette décentralisation n’est pas seulement une question de compétence, puisque nous voulons aussi décentraliser l’offre de soins : des médecins mieux répartis sur le territoire en fonction des besoins des français grâce aux quotas d’installation médicale; un budget santé régionalisé, l’ORDAM, qui permettra de rééquilibrer automatiquement sur le territoire national l’offre de soins de ville, l’hospitalisation publique et privé et le secteur médico social.

Sur le volet éducatif, la Maire d’Aubervilliers et conseillère régionale d’Ile-de-France Karine Franclet a défendu une décentralisation massive au niveau des chefs d’établissements.

Elle a débattu avec l’essayiste Jérôme Logre, qui défend une décentralisation radicale de notre politique éducative : « Raymond Barre avait raison : il est quasiment impossible de réformer l’Education Nationale. La seule chose qu’on puisse faire c’est de la casser en morceaux et de voir ce qu’on fera avec les morceaux (…) Si les Régions géraient l’Education Nationale, on aurait de vrais débats démocratiques sérieux sur l’Education lors des élections régionales et on verrait fleurir des initiatives nouvelles. »

_

8, 9 & 10. L’UDI, le parti de l’écologie de la science

Jean-Christophe Lagarde a prononcé un long discours sur la nécessité de construire autour de l’UDI le mouvement de l’écologie scientifique et rationnelle face au dogmatisme et à l’obscurantisme d’EELV qui dessert la cause climatique.

Dans son sillage, notre porte-parole Sophie Auconie a aussi rappelé que “nous étions la seule formation politique en France à avoir porté une contribution devant la Convention Citoyenne pour le Climat” (… Entendons les acteurs locaux et sortons des dogmes. Non, je ne suis pas convaincue de la performance énergétique d’une éolienne terrestre. En revanche, la méthanisation, la géothermie ou le solaire représentent des alternatives, créatrices de richesses pour les acteurs des territoires. Non, fermer une centrale nucléaire, énergie décarbonée n’est pas responsable. De même, nous avions été les premiers lors des européennes de 2019 à parler du développement de l’hydrogène décarboné pour nos trains, avions et camions”

Sophie Auconie a ainsi appuyé l’excellent discours d’Aurélien Sebton, président du groupe UDI au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine : “on peut aimer les sapins de Noël et le Tour de France tout en étant obsédé par le réchauffement climatique. J’assume donc de creuser un sillon écolo-centriste avec le groupe UDI en Nouvelle-Aquitaine. La lutte contre la dette climatique doit être la pierre angulaire de tout projet politique.

Image for post
Image for post
“ Nous sommes des humanistes et des écologistes de progrès : une réponse alternative aux mouvements écologistes traditionnels déclinistes qui sont finalement plus l’expression d’une méfiance vis à vis du développement et de tout progrès qu’une vraie réponse à l’urgence climatique. “ — Sophie Auconie, porte-parole de l’UDI, députée d’Indre-et-Loire

11. Cap sur les législatives 2022 avec Christophe Naegelen

Le tout jeune député des Vosges Christophe Naegelen a connu un baptême de l’air réussi à l’occasion de sa première Université d’été de l’UDI : dans la perspective des élections législatives 2022, il a d’ores et déjà été chargé de préparer nos 250 premiers candidats tout au long de l’année. Ce jeune chef d’entreprise, seul député français à être parvenu à remporter sa circonscription sans le soutien du moindre parti politique est un choix prometteur pour notre famille en vue des législatives 2022.

Ces échéances sont évidemment majeures pour l’UDI : le président du groupe Union Centriste au Sénat Hervé Marseille a d’ailleurs insisté sur la nécessité d’inverser le calendrier électoral pour en finir avec cette présidentialisation mortifère de la Vème République : “il faut en finir avec le quinquennat conjugué à l’élection des députés simultanée à l’élection du Président de la République.

Image for post
Image for post
Le député des Vosges Christophe Naegelen a été chargé par Jean-Christophe Lagarde de préparer nos 250 premiers candidats aux élections législatives.

12. Pascal Brindeau, nouveau porte-parole

Le porte-parolat de l’UDI sera désormais assuré par un duo paritaire : le député de Loir-et-Cher Pascal Brindeau a en effet été nommé porte-parole de l’UDI aux côtés de Sophie Auconie.

Dans son discours, Pascal Brindeau a rappelé que notre projet de République Fédérée était indissociable d’un recentrage de l’Etat autour de ses fonctions régaliennes : “militer pour la République Fédérée, c’est aussi militer pour la restauration de l’Etat régalien face à l’ensauvagement de la société. Militer pour la République fédérée c’est pour le centriste gaulliste que je suis avoir au cœur l’Etat républicain restauré et les Français réconciliés. ”

Image for post
Image for post

13. Régionales : Nathalie Goulet fer de lance

Nos élus ont salué unanimement l’excellente campagne de Nathalie Goulet à l’occasion des élections régionales 2021 en Normandie. “Je remercie Nathalie Goulet d’avoir lancé une belle campagne en Normandie. Elle est en train de reconstruire une force politique dans cette Région avec un afflux de nouveaux adhérents jamais vu !” a ainsi exprimé Jean-Christophe Lagarde.

Christophe Naegelen a lui salué l’originalité du programme de Nathalie Goulet, citant sa proposition de confier la gestion de tout le système de santé à la Région Normandie, de la carte hospitalière à la médecine de ville en passant par le médico-social.

14. Jean-Marie Bockel, le pilier

Cette Université d’été a évidemment été ponctué d’un discours très fort de Jean-Marie Bockel, figure incontournable de notre mouvement qui va quitter la vie politique active dans quelques jours, à l’issue des élections sénatoriales.

L’ancien Ministre, toujours Président de la Délégation sénatoriale aux collectivités territoriales a délivré un message plein d’espoir pour l’UDI, et nous a appelé à faire preuve d’initiative autour de Jean-Christophe Lagarde : “je crois que le rassemblement des centres se fera et doit se faire autour de l’UDI”.

Image for post
Image for post

15. La naïveté française, nouvelle colonie numérique

Jean-Christophe Lagarde a dénoncé notre naïveté sur les questions de numérique et notamment l’absence de politique ambitieuse en matière de données, “le pétrole du XXIème siècle”, pourtant indispensable pour ne pas devenir une colonie numérique des Américains et des Chinois (cf. tribune).

_

16. Pour un Revenu Monétaire Européen

Jean-Christophe Lagarde a dénoncé le risque de bulle spéculative crée par la politique monétaire de la BCE depuis des années.

Pour y mettre fin tout en rendant du pouvoir d’achat aux Européens, il défend un changement de politique majeure : la création d’un Revenu Monétaire Européen en lieu et place du quantitative easing qui ne sert pas l’économie réelle.

“Si les 300 milliards d’euros émis chaque année par la BCE en création monétaire pour stabiliser les prix étaient réaffectés au versement d’un revenu monétaire, ce sont environ 1 000 euros par an qui seraient redistribués à chaque résident de la zone euro pour soutenir la consommation, sans augmentation de l’inflation.

Image for post
Image for post
Hymne à la joie.

17. Urgence économique : l’UDI propose

Jean-Christophe Lagarde a rappelé les nombreuses mesures d’urgence économique que l’UDI défend depuis plusieurs mois pour éviter les destructions avant de songer à la reconstruction comme le fait Emmanuel Macron : briser les chaînes de contamination économiques en faisant des fournisseurs les créanciers prioritaires plutôt que l’Etat en cas de faillite, transfomer les PGE des entreprises en obligations “Relance Covid” pour leur donner de la visibilité financère, favoriser l’économie présentielle qui a beaucoup souffert de la crise avec une TVA à 5,5% tant que les restaurants ne pourront pas faire le plein à cause des règles de distanciation sociale etc …

_

18. Fabre, l’avant-garde

Discours très ambitieux de notre président national des jeunes Thomas Fabre, rappelant les succès de notre mouvement aux élections municipales, parvenu à faire émerger une nouvelle génération d’élus.

_

19 & 20. Le duel annoncé Le Pen-Macron, une mauvaise nouvelle démocratique

Jean-Christophe Lagarde et Olivier Henno ont tous deux alerté sur les dangers que font courir la réduction de l’échiquier politique au seul duel RN / LREM.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch

Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore

Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade