Revivez les 70 ans de l’UNICEF … avec les Kids United !

En décembre 2016, l’UNICEF a célébré ses 70 ans. Pour mettre en lumière sept décennies d’action pour les enfants du monde, un événement était organisé au siège de l’ONU à New York. Au programme, des témoignages poignants, des Ambassadeurs comme David Beckham ou Orlando Bloom, et aux commandes de la soirée… les enfants eux-mêmes ! Suivez les Kids United, messagers de l’UNICEF France, qui ont eu l’honneur d’être invités sur scène…
De gauche à droite : Chen Lin (jeune lycéen américain engagé), Femi Kuti (musicien et ambassadeur de l’UNICEF), Gabriel (Kids United), Akira Golz (star de la comédie de Broadway “Mathilda”), Erza (Kids United), Angélique Kidjo (chanteuse et ambassadrice de l’UNICEF), Nulisi, Gloria et Esteban (Kids United) © UNICEF/UN044212/Markisz

Ce soir à l’ONU, les enfants étaient aux commandes. Demain, ils seront aux commandes du Monde...”

En guise de teasing et avant de vous faire revivre tous les moments forts de cette soirée exceptionnelle, en voici un aperçu en 1 minute d’images…

La soirée était animée par Millie Boby Brown, actrice anglaise de… 12 ans ! © UNICEF

En coulisses avant l’événement…

Les invités rencontrent Anthony Lake, Directeur Executif de l’UNICEF, et remontent le “blue carpet” devant les médias du monde entier.

Les ambassadeurs de l’UNICEF Orlando Bloom, Priyanka Chopra, Angelique Kidjo, David Beckham, Femi Kuti, Ishmael Beah, Jackie Chan — avec Anthony Lake…
et les Kids United ! © UNICEF/UN044047/UNICEF/UN044047/Nesbitt

La parole aux enfants et aux jeunes !

Dès les premières minutes, le ton est donné : ce sont les jeunes musiciens brésiliens de l’ “Orquestra Criança Cidadã”, association qui vient en aide aux enfants défavorisés grâce à la musique, qui ouvre le bal. Sur le grand écran défilent sept décennies d’action de l’UNICEF pour les enfants du monde, en matière de protection, de santé, d’éducation…

L’ “Orquestra Criança Cidadã” du Brésil. © UNICEF/UN044204/Markisz

Après les prises de parole de Ban Ki Moon (Secrétaire Général des Nations unies) et de Anthony Lake (Directeur exécutif de l’UNICEF), le Président de l’Assemblée générale des Nations unies passe très symboliquement le pouvoir aux enfants pour le reste de la soirée…
Ce sont Millie Bobby Brown (actrice anglaise vedette), Akira Golz (star de la comédie de Broadway “Matilda”) et Chen Lin (jeune lycéen américain engagé) qui prennent désormais les commandes de la cérémonie.

Chen Lin, Millie Bobby Brown et Akira Golz © UNICEF/UN044200/Nesbitt

Des témoignages bouleversants

Au cœur de cette soirée, les enfants donc. Et en premier lieu, ceux qui ont besoin d’aide partout dans le monde. Pour se faire leur voix, plusieurs bénéficiaires de l’aide de l’UNICEF sont venus de loin pour témoigner.

Orlando Bloom, Mustafa Al Saïd, Adam Bakir. © UNICEF/UN044226/Markisz

Mustafa Al Saïd, jeune réfugié syrien de 14 ans, guidé par les questions d’Orlando Bloom et traduit en direct par l’acteur Adam Bakir, a trouvé le courage de monter sur scène au nom de tous les enfants victimes des conflits. L’année dernière, il a fui la Syrie avec sa mère, et après un long et dangereux périple à travers la Méditerranée, ils ont trouvé refuge en Allemagne.

Juan Carlos Menjivar, traduit par Alexandria Suarez © UNICEF/UN044218/Nesbitt

Juan Carlos Menjivar est venu du Salvador pour raconter sa terrible histoire : à l’âge de cinq ans, il a marché sur une mine qui lui a arraché les bras et les jambes. “J’ai cru que ma vie était terminée. Mais grâce à l’UNICEF, j’ai pu aller dans un centre de rééducation, avoir mes premières prothèses…” Aujourd’hui il a réalisé son rêve : devenir avocat, pour défendre les droits des enfants handicapés.

L’ambassadeur de l’UNICEF Ishmael Beah est également monté sur scène pour raconter son passé d’ancien enfant soldat en Sierra Leone. “Aujourd’hui, je mène un autre combat. Celui pour les droits de l’enfant, et contre le recrutement des enfants dans les groupes armés. Ce que je souhaite pour chaque enfant ? La paix.”

Enfin, Livey Van Myk, séropositive, s’est confiée sur sa lutte contre la stigmatisation dans son pays, la Namibie. “A l’époque, avoir le Sida, ça signait votre arrêt de mort”. Elle était accompagnée de son fils de 13 ans, Remi, né séronégatif grâce au travail de l’UNICEF pour prévenir la transmission du VIH des mamans à leur bébé.

© UNICEF/UN044217/Nesbitt

Et parce que tous, sans exception, ont assuré qu’il fallait garder espoir, et ont appelé à imaginer ensemble un monde meilleur pour tous les enfants, c’est tout naturellement la chanson “Imagine” de John Lennon qui est venue illustrer ces témoignages.

Ce sont les Kids United, messagers de l’UNICEF France, qui l’ont interprétée — non sans avoir auparavant célébré la diversité, dont leur groupe est l’incarnation, en prononçant, chacun dans la langue de son pays d’origine, cette phrase : “Construisons un monde meilleur pour chaque enfant. Ce monde est possible, l’espoir est là !”

© UNICEF

Les Kids United ont également interprété leur tube “On écrit sur les murs”…

“On écrit sur les murs la force de nos rêves 
Nos espoirs en forme de graffiti 
On écrit sur les murs pour que l’amour se lève 
Un beau jour sur le monde endormi “

Engagés pour les droits de l’enfant

David Beckham, interviewé sur ses 11 années en tant qu’Ambassadeur de l’UNICEF, a notamment confié : “Toutes les rencontres que j’ai faites sur le terrain m’ont marqué. Mais si je devais en choisir une, ce serait celle de cette famille, quelques mois après un typhon aux Philippines. Je pouvais voir la souffrance dans les yeux des parents, comme si quelque chose manquait… La mère a fondu en larmes en me racontant leur tragédie : réfugiés sur le toit de leur maison, au milieu de la tempête, leur petite fille leur a échappé des bras…”

© UNICEF/UN044179/Markisz

Plusieurs autres ambassadeurs de l’UNICEF, Orlando Bloom, Angelique Kidjo, Femi Kuti, et Jackie Chan, sont venus témoigner au micro de leur engagement, et de l’importance du combat que nous devons tous mener pour les enfants du monde.

Priyanka Chopra, la célèbre actrice et chanteuse indienne, a été officiellement nommée “Ambassadrice itinérante de l’UNICEF” au cours de la cérémonie : “Mon engagement a commencé il y a environ 10 ans. Lors de mes visites sur le terrain, j’ai pu constater par moi-même le pouvoir de transformation qui accompagne l’autonomisation des jeunes filles lorsqu’on leur offre des possibilités qui leur reviennent de plein droit.”

© UNICEF/UN044216/Nesbitt — © UNICEF/UN044216/Nesbitt — © UNICEF/UN044223/Markisz
© UNICEF/UN044174/Markisz

Pour chaque enfant, l’espoir

Et c’est toujours en musique que s’est terminée la cérémonie des 70 ans de l’UNICEF : les Kids United et Akira Golz ont accompagné la chanteuse et ambassadrice de l’UNICEF Angélique Kidjo et le musicien Femi Kuti sur “Ashe e Maman Afrika”…

De gauche à droite : Chen Lin (jeune lycéen américain engagé), Femi Kuti (musicien et ambassadeur de l’UNICEF), Gabriel (Kids United), Akira Golz (star de la comédie de Broadway “Mathilda”), Erza (Kids United), Angélique Kidjo (chanteuse et ambassadrice de l’UNICEF), Nulisi, Gloria et Esteban (Kids United) © UNICEF/UN044212/Markisz

Retour en coulisses…

Les Kids United en on profité pour échanger avec les autres invités de la soirée, notamment le jeune Mustafa — même âge, et des vies si différentes…

Les Kids United avec Mustafa, jeune réfugié syrien de 14 ans. © UNICEF/Chevalier

Et avant de quitter l’ONU, ils n’ont pas oublié d’inscrire sur le grand mur prévu à cet effet “ce qu’ils souhaitent #PourChaqueEnfant”…

Erza et Gloria des Kids United © UNICEF/Huyghe

Dehors, une curieuse lumière brillait ce soir-là dans le ciel de New york. Le bleu de l’UNICEF, et de son combat pour les enfants du monde, au sommet de l’Empire State Building…

Pour aller appuyer sur le bouton qui illuminerait l’Empire State Building, David Beckham était accompagné de trois personnes aidées par l’UNICEF : Remi Van Wyk (13 ans, jeune namibien né séronégatif de mère séropositive), Mustafa Al Said (réfugié syrien de 14 ans qui a survécu à un terrible périple à travers la Méditerranée) et Juan Carlos Moran Menjivar, du Salvador (victime de l’explosion d’une mine alors qu’il jouait quand il avait 5 ans. © UNICEF/UN044217/Nesbitt — © UNICEF/Huyghe

Pour revivre l’intégralité de la soirée, retrouvez ici, sur la web TV de l’ONU, la captation vidéo en live ! (Durée 1h30)